• Marketing et aînés selon le Groupe Maurice

    Le Groupe Maurice est l'un des seuls joueurs de l'industrie à développer, concevoir et gérer l’ensemble de ses résidences pour personnes âgées depuis 1998 un peu partout sur le territoire québécois. L’entreprise fondée par Luc Maurice compte aujourd’hui 10 000 résidents et emploie plus de 1 700 personnes dans ses 31 résidences. Plaçant l’humain au centre de ses valeurs, Le Groupe Maurice poursuit sa croissance accélérée. Le Grenier lui a demandé quels sont les défis reliés au marketing destiné aux aînés.

    Judith Neveu, directrice marketing au Groupe Maurice

    Ils seront 2,9 millions, faut leur parler

    Avant de développer le sujet du marketing destiné aux aînés, voici un portrait de la situation démographique des aînés au Québec. En 2061, la population du Québec comptera 2,1 millions de personnes de plus qu’en 2011. À lui seul, le groupe des 65 ans et plus aura augmenté de 1,6 million, s’élevant à près de 2,9 millions. La part des aînés dans la population totale grimpera ainsi à plus de 28 % en 2061, comparativement à 16 % en 2011. Le nombre de personnes de 65 ans et plus surpassera celui des jeunes de moins de 20 ans en 2023*.

    Bref, ça en fait du monde à qui parler. D’ailleurs, comment s’adresse-t-on à une population grandissante, vieillissante ? « De la même façon qu’on s’adresse au reste du monde », affirme Judith Neveu, directrice marketing au Groupe Maurice. Aussi, elle nous invite à oublier nos préjugés face aux personnes âgées; pour la plupart, elles sont branchées, actives, indépendantes, cultivées, informées, curieuses. Marginaliser les aînés par le marketing est une erreur. Croire qu’ils sont réfractaires aux changements en est aussi une.

    De fait, les aînés à qui s’adresse Le Groupe Maurice se situent essentiellement dans la tranche d’âge des 65 ans et plus. C’est probablement la génération qui a vu le plus de changements avec l’avènement de l’électrici- té, du téléphone, de la voiture, l’industrialisation, l’émancipation de la femme, l’internet, etc.

    Comment faut-il leur parler ?

    On pourrait penser qu’en terme de performance, la télévision dépasse tout autre médium afin d’atteindre les aînés. Pourtant, ils écoutent la radio, lisent beaucoup et surfent sur le net. D’ailleurs, ils sont à l’a ut des nouvelles tendances et la plus populaire est de loin la tablette. Plus facile à maitriser que l’ordinateur, la tablette leur permet de lire, s’informer, jouer à des jeux et communiquer avec leur famille via Facebook et Skype. Ceci dit, pour avoir une portée e cace auprès de la cible des personnes âgées, il est essentiel de viser plusieurs médias dans sa planification média.

    Épicuriens, sportifs, intellectuels, on retrouve les mêmes types de personnalités chez les aînés que dans les autres groupes cibles. Sachant cela, on ne peut néanmoins nier le fait que chaque groupe cible comporte son lot de défis. En ce qui concerne ceux liés au marketing envers les aînés, la nuance se situe au ton et à la lisibilité. Le ton, car tel que stipulé précédemment, il faut prendre soin de s’adresser aux personnes âgées comme au reste de la population. La lisibilité, car à cause des types de dégénérescences maculaires, il est nécessaire de tenir compte de la taille des caractères (14 étant l’idéale), de la fonte (surtout pas les scripts !) et des contrastes (le noir sur blanc est idéal quoi que pas toujours très créatif).

    Marketing et aînés ont le vent dans les voiles

    En regard des études démographiques, l’avenir est prometteur pour le marketing destiné aux aînés. Cependant, la performance dépendra de l’aptitude des spécialistes à bien cerner cette clientèle. Suggestion pour faire un premier pas vers la réussite : visiter www.umanoconseils.com. En ce qui concerne le futur pour Le Groupe Maurice, ses artisans créateurs continue-ront d’être innovateurs, notamment pour le grand nombre de projets technologiques présentement en développement.

    Made in Le Groupe Maurice

    Le Groupe Maurice possède son propre service de rédaction-conception, entraînant plusieurs avantages : rapidité d’exécution, compréhension rapide des besoins, connaissance des projets, de l’industrie et de es processus. Les projets varient de campagnes corporatives à campagnes locales, en passant par la rédaction de contenu web, de communiqués de presse, d’outils de vente, etc. La charge de travail est particulièrement importante depuis que Le Groupe Maurice a augmenté sa cadence de développement. De trois à quatre résidences par année sont ouvertes, créant beaucoup d’éléments de communication à produire. L’équipe se charge en plus de développer le branding des futures résidences. La retraite n’est pas pour bientôt !

    *Sources : Institut de la statistique du Québec, Perspectives démographiques du Québec et des régions, 2011-2061, Édition 2014.

    Cet article a été publié dans le Grenier Magazine, volume 02, numéro 41.