UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Incursion dans l’univers du marketing relationnel

    Qu’est-ce qu’une bonne stratégie de marketing relationnel ? Pour Marc Roussin, président de l’Association du marketing relationnel, un expert en marketing devrait prendre une pause de réflexion et produire un plan de marketing relationnel. « Ce plan permettra dans un premier temps de faire une analyse en profondeur des résultats de ventes de chacun des canaux de distribution, tels que : magasin, équipe de représentation des ventes, site de commerce en ligne, médias sociaux et centre d’appels. »

    Pour lui, une analyse des campagnes des années précédentes est essentielle afin de compléter sa vision de ce qui a le mieux fonctionné. S’ajoute à cela une analyse des données clients (big data), qui est, selon lui, indispensable :

    • Quels sont les segments de clientèles qui ont le mieux performé ?
    • Quels sont les segments de clientèles les plus fidèles et les segments à fidéliser davantage ?
    • Quels sont les segments sous représentés dans le marché et pour lesquels, des campagnes d’acquisition devront être déployées ?

    Une bonne stratégie de marketing relationnel devrait également comprendre une revue de la compétition dans le marché et une observation des mouvements dans la dernière année, une revue et un ajustement, s’il y a lieu, du positionnement d’affaires, de l’axe de communication et de la portée du brand, une revue du tableau de bord de mesure (KPIs), une recommandation de la stratégie et finalement, une recommandation du calendrier de campagnes, du budget et de l’effort requis.

    Envie d’en connaître davantage sur le marketing relationnel ? Inscrivez-vous à la formation Exploser vos ventes à l’aide d’une bonne stratégie de marketing relationnel donnée par Marc Roussin le 15 novembre prochain.