UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Les Québécois et les Canadiens sont toujours aussi friands des programmes de fidélisation

    Les détaillants pourront désormais compter sur LoyauT, la première étude annuelle complète axée sur l’analyse de la performance des programmes de fidélisation au Québec et au Canada. L’étude LoyauT, menée par R3 Marketing, une firme spécialisée en développement et en collaboration avec la firme de sondage et de recherche Léger, mesure et analyse des programmes de fidélisation. Elle révèle que 80 % des consommateurs québécois et canadiens utilisent un ou plusieurs programmes de fidélisation sur une base régulière. En effet, bien qu’ils adhèrent en moyenne à 8,9 programmes, ils n’utilisent régulièrement que 5,9 d’entre eux.

    Par ailleurs, les résultats de l’étude LoyauT démontrent que les programmes de fidélisation les plus performants (selon le top 10 de l’étude LoyauT 2017) sont ceux qui modifient davantage les comportements d’achat. Effectivement, les analyses démontrent que ces programmes contribuent à une augmentation de 54 % de la fréquence des visites en magasin, et de 55 % de la concentration des achats.

    Utile aux grands comme aux petits joueurs du commerce de détail, l’étude de Léger et R3 Marketing trace des comparaisons au sein de neuf secteurs d’activité (divertissement, quincailleries, pharmacies, essence, mode et beauté, transport, breuvages, supermarchés, animalerie) tout en couvrant divers types de programmes : programmes privés de grands détaillants (La Baie, Sephora, Metro, etc.), petits programmes différenciés (Simons, David’s Tea, etc.) et les programmes de coalition (Air Miles, Aéroplan, CAA). L’étude révèle que, de façon générale, les programmes de coalition performent significativement moins bien que les programmes privés en termes de capacité à modifier les comportements d’achat des consommateurs.

    Afin de mieux cerner les tendances en matière de performances des programmes de fidélisation au pays, l’étude LoyauT sera mise à jour annuellement. Cette performance des programmes a été mesurée par un algorithme précis générant un score de loyauté, qui s’articule autour de trois indices issus de questions rigoureusement pondérées : la capacité du programme à influencer le comportement des membres, celle des membres à recommander le programme, ainsi que leur niveau d’engagement.

    
Pour plus de détails sur l’étude LoyauT visitez le site www.r3marketing.ca/loyaut.