• La Presse réagit au discours de la ministre Mélanie Joly

    À la suite de l’allocution de la ministre Mélanie Joly annonçant la vision du gouvernement du Canada sur les industries culturelles et créatives dans un monde numérique, le président de La Presse, Pierre-Elliott Levasseur, a réagi avec le commentaire suivant :

    « Bien que la ministre Joly ait reconnu l’existence de la crise qui secoue l’industrie des journaux et qu’elle ait démontré la volonté de soutenir la transformation numérique, nous sommes déçus de constater qu’aucune mesure spécifique n’a été annoncée pour les médias écrits.

    La crise majeure vécue par notre industrie est sans précédent. Le modèle d’affaires est brisé et il faut le réparer. Il existe une solution concrète pour y arriver, mais celle-ci nécessite des investissements importants.

    Les journaux doivent poursuivre le développement de leurs plateformes numériques (pour les tablettes, les téléphones intelligents et les ordinateurs), créer des centres d’intelligence de données et se doter de plateformes publicitaires pouvant gérer ces données de façon efficace, en plus de favoriser la production de publicités interactives.

    Pour y parvenir, notre industrie doit pouvoir compter rapidement sur l’appui du gouvernement avec la mise en place d’une aide ponctuelle et limitée dans le temps.

    Les médias écrits apportent une contribution sociale importante à la société. Le journalisme est un des piliers de la démocratie. Il joue un rôle essentiel, que ce soit par les grandes enquêtes, la contribution aux débats de société ou les analyses de fond.

    Dans le passé, notre industrie n’a jamais demandé d’aide gouvernementale, mais elle arrive à un moment charnière de son évolution. Le gouvernement doit intervenir par une mesure temporaire pour accompagner les journaux dans leur transformation numérique. »