• Travailleurs autonomes: un truc simple pour augmenter votre productivité

    Vous gagnez combien de l’heure ? Non, je ne parle pas du taux que vous facturez. Je parle de vos profits d’une semaine typique (vos revenus moins vos dépenses) divisés par le nombre d’heures travaillées (incluant l’administration, le marketing et toutes les pertes de temps).

    « Aucune idée » est habituellement la réponse que j’obtiens.

    Pourtant, cette information est très utile pour un travailleur autonome. Si votre profit est de 30 $ l’heure, prendre un taxi à 8 $ pour économiser 20 minutes est rentable. À 12 $, ce ne l’est plus. (Calcul : 30 $/heure = 0,50 $/minute. Donc 20 minutes de votre temps valent 10 $. Ne pas prendre le taxi à 8 $ vous fait perdre 2 $.)

    L’enjeu n’est cependant pas ce 2 $. L’enjeu, c’est avoir une vision claire de votre temps et de votre argent.

    Voyons cela avec quelques chiffres. Les vôtres peuvent être différents. L’important, ici, est de comprendre la mécanique.

    • 30 $ de profit/heure travaillée
    • 40 heures travaillées par semaine (de 8 h à 17 h, avec une heure de lunch)
    • 46 semaines par année (10 jours fériés, une semaine entre Noël et le Jour de l’an, 3 semaines de vacances)
    Résultat : vous travaillez 1 840 heures par année (40 heures x 46 semaines). À 30 $ l’heure, c’est 55 000 $.

    Pourquoi ces calculs ?

    Ajoutons une donnée :

    • Dépenses : 5 000 $/an

    Donc :

    • 60 000 $ de revenus par année (55 000 $ de profits + 5 000 $ de dépenses)
    • 32,60 $ de revenus par heure travaillée (60 000 $/1 840 heures).

    Tous ces calculs, qui sont finalement assez simples, apportent une vision claire de votre temps et de votre argent. Leur premier résultat est un objectif de revenus par jour :

    • 260 $ à gagner par jour (32,60 $ x 8 heures)

    Un « bon mois » cesse d’être un mois où vous avez gagné un douzième de votre objectif annuel (ici, 60 000 $/12 = 5 000 $). Vous pouvez maintenant pondérer votre objectif en fonction du nombre de jours travaillés.

    Par exemple, supposons qu’après le temps des fêtes vous rentrez au travail le 8 janvier (vous avez commencé votre année par l’une de vos trois semaines de vacances).

    • Janvier = 18 jours ouvrables = 4 680 $ (18 jours x 260 $)

    Vous avez gagné 4 900 $ en janvier ? Félicitations, vous avez dépassé votre objectif ! Vous pouvez donc prendre un vendredi après-midi de congé... sans culpabiliser.

    Se libérer de ce sentiment de culpabilité, de l’angoisse du « est-ce que j’ai gagné assez d’argent ? » changera la vie de certains. Mais ce n’est pas tout...

    Le principal avantage

    Le principal avantage, du moins pour moi, est du côté de la motivation. Le matin, quand vous allumez votre ordinateur, vous vous dites « je dois aller chercher 260 $ ». C’est motivant, et cette motivation vous rendra plus productif.

    Le soir, avant de tout fermer, vous inscrivez vos revenus de la journée dans un fichier Excel. Par exemple, si vous avez fait 4,5 heures facturables à 50 $, 2 heures de tenue de livres et une heure à niaiser sur les médias sociaux, vous inscrivez 225 $ (4,5 x 50 $).

    Il vous manque 35 $ pour atteindre votre objectif. Aller chercher cet argent est facile. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

    • Allonger votre journée de travail de 45 minutes. (Selon moi, la pire solution.)
    • Passer 45 minutes de moins sur Facebook.
    • Embaucher quelqu’un à 30 $/heure pour faire votre tenue de livres, puis consacrer le temps économisé à du travail facturé à 50 $/heure (gain direct : 40 $).
    • Améliorer votre expertise pour graduellement augmenter vos taux horaires à 60 $, puis à 70 $.

    Il est là le principal avantage. Ce n’est pas en mars ou en avril que vous vous rendez compte que vous n’atteignez pas vos objectifs... et commencez alors à travailler les soirs et les fins de semaine pour rattraper le temps perdu. Avec une vision claire, vous appliquez les solutions dès le premier jour.

    Vous avez donc là un truc simple, facilement applicable, pour gagner plus, et peut-être même gagner plus en travaillant moins ! Cela aussi peut changer votre vie. (Parenthèse : la dernière solution vous rapportera 36 800 $ de plus par année... sans travailler une heure de plus. Ça vaut la peine d’y mettre les efforts, non ?)

    Ce que vous devez retenir : développez une vision claire de votre temps et de votre argent, comprenez où vous pouvez vous améliorer, puis faites-le.

    Je partagerai le fichier Excel que j’utilise pour suivre mes revenus lors de ma formation Bien gagner sa vie comme travailleur autonome. Au cours de la journée, nous discuterons de plusieurs autres trucs qui fonctionnent très bien pour moi.

    --

    Étienne Denis est un consultant en stratégie de contenu.