• L'APCM n'est plus

    L'Association des professionnels de la communication et du marketing (APCM) a officiellement été dissoute ce mardi 25 juillet. Selon son conseil d'administration, le modèle d'affaires ne permettait plus de soutenir les opérations de l'association et elle n'avait plus assez de fonds pour opérer au-delà des prochaines semaines.

    Quelque 30 membres de l'APCM étaient présents à l'assemblée spéciale pour voter pour la motion de dissolution. La présidente du c.a., Valérie Sapin, a longuement expliqué les raisons de ce choix tout en affirmant que ce n'était pas de gaieté de coeur qu'ils en étaient arrivés à cette solution. Les prochaines semaines serviront à clore les différents dossiers. Déjà, on sait que l'APCM et l'A2C ont eu des discussions quant à l'organisation des différents concours de la relève (communication et marketing) auparavant organisés par l'APCM.

    «Malgré les efforts du conseil d’administration et le succès des événements de l'APCM, les revenus générés ne permettent plus de soutenir la programmation et le fonctionnement de l’Association, une tendance qui se confirme d'années en années, mentionne Valérie Sapin. C'est pourquoi nous en sommes arrivés à la recommandation de mettre un terme aux activités de l'Association et de procéder à sa dissolution. Ce n'est évidemment pas de gaieté de cœur que nous en arrivons à cela, toutefois je suis convaincue que notre conseil d’administration a fait tout ce qu’il pouvait faire pour éviter cette option. Nous sommes déjà en discussion avec d'autres organisations, comme l'A2C, pour assurer la pérennité des événements clés de l’APCM et ainsi, maintenir son héritage.»

    En 2006, les membres du Publicité Club de Montréal avaient rejeté un même avis de dissolution.

    L'APCM est née de la fusion du PCM et de l'AMM en 2008. Pour sa part, le Publicité Club de Montréal avait été fondé par Jacques Bouchard en 1959.