• Un concert à l’intersection des émotions et de la technologie pour réinventer l’identité du Festival International de Jazz de Montréal

    Immédiatement après le concert d’Anderson Paak au Festival International de Jazz de Montréal, le 8 juillet prochain, le public est invité à faire la fête avec le groupe montréalais Busty and the Bass dès 23 h 30 à L’Astral à l’occasion d’une folle expérience au croisement des émotions, du design, du party et de la technologie, qui réinventera l’identité graphique du Festival 2018.

    Lors de cet événement conçu par Bleublancrouge en collaboration avec l’équipe du Festival, Baillat Studio, Robocut studio, Serge Maheu et Maxime Damecour, les cinq sens de la foule seront connectés à une installation lumineuse hors du commun. Grâce à des capteurs installés dans la salle, chaque pas deviendra une image, chaque mouvement du corps sera un spectre, chaque cri se transformera en une vibration, chaque bière, un éclat…

    Ainsi, des microphones capteront les cris de la foule en temps réel et le son capté influencera l’intensité lumineuse du visuel ; un tableau de capteurs installé au sol influencera la complexité des textures visuelles, selon les pas/sauts/déplacements de la foule ; des caméras infrarouges capteront le mouvement de la foule, ce qui influencera le nombre de textures du visuel ; des capteurs de contact installés aux portes des réfrigérateurs de la salle influenceront l’ajout de graphiques et finalement, un capteur d’analyse d’humidité et de chaleur influencera la couleur des textures du visuel.

    Le data récolté durant la soirée alimentera l’installation et servira à développer l’identité graphique du Festival 2018. Le festivalier sera alors partie prenante de la création de l’image de marque.


    Crédits

    Agences : Bleublancrouge, Baillat Studio, Robocut studio, Serge Maheu, Maxime Damecour
    Déclinaison du design : Équipe Spectra