• Près de sept Québécois sur dix ont réalisé des opérations bancaires en ligne ou sur mobile en 2016

    Le CEFRIO a dévoilé un nouveau volet de l’enquête NETendances 2016 portant sur les services bancaires en ligne.

    L’étude démontre qu’en 2016, au Québec, près de sept Québécois sur dix ont réalisé des opérations bancaires en ligne ou sur leur téléphone mobile (paiement de factures ou transfert d’argent entre personne). Les adultes âgés entre 25 et 44 ans ainsi que ceux ayant un diplôme universitaire sont plus portés à faire des opérations bancaires sur Internet.

    En 2016, la moitié des adultes québécois (53 %) ont consulté le site de leur institution financière pour acquérir certains produits, par exemple une carte de crédit. Par contre, seulement un Québécois sur dix dit avoir complété en ligne une demande concernant des services bancaires tels que l’ouverture d’un compte ou encore des opérations relatives à des transactions de placement ou de financement autre qu’une demande hypothécaire (carte, marge ou prêt personnel).

    Toujours selon les données de cette enquête, les Québécois sont de plus en plus nombreux (44 % en 2016 comparativement à 37 % en 2015) à ne plus vouloir se déplacer en succursale et sont favorables à une approche multicanale sauf pour une demande de prêt ou d’hypothèque pour laquelle ils sont 72 % à préférer encore faire affaire avec un conseiller de leur succursale.

    Du côté des achats en magasin, 44 % des Québécois ont utilisé le paiement sans contact (carte de débit et carte de crédit) pour payer leurs achats de moins de 100 $. Les données confirment que cette solution est perçue comme sécuritaire par 60 % des Québécois. Nouvellement introduit au pays, le paiement en magasin à l’aide du mobile demeure peu répandu au Québec puisque seulement 4 % des adultes ayant un téléphone intelligent en ont fait usage au cours de la dernière année pour payer leurs achats.

    Autres faits saillants

    • Les jeunes adultes âgés de 25 à 34 ans sont plus enclins (29 %) à préférer recevoir par courriel des conseils personnalisés de leur institution financière;
    • La majorité des Québécois (66 %) placent les sites Web des institutions financières parmi les plus sécuritaires;
    • La plupart des internautes québécois (79 %) jugent l’information sur les sites des institutions financières facile d’accès;
    • La plupart des Québécois (62 %) font confiance aux sites des institutions financières.

    L’étude détaillée peut être consultée en cliquant ici.