UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Décès de Michel Dumas, pionnier des relations publiques

    Professionnel visionnaire et engagé, Michel Dumas a été, à la fin des années 60, l’un des premiers Québécois à obtenir une maîtrise en relations publiques (Boston University). Il a même eu le privilège de travailler avec celui qu’on nomme « père de la propagande politique institutionnelle et de l’industrie des relations publiques », Ed Bernays.

    De retour à Québec, sa ville natale, il est recruté par la toute nouvelle Université du Québec où il a été le premier directeur des communications. Après avoir relevé différents défis au sein d’organisations de renom, il cofonde, en 1980, le cabinet Dumas-Dupré — fusionné à une équipe complémentaire, deux ans plus tard — pour devenir BDDS.

    Président fondateur de l’Association des relationnistes du Québec, il contribue à sa fusion avec la Société des relationnistes du Québec (devenue la Société québécoise des professionnels en relations publiques – la SQPRP).

    Soucieux du transfert de connaissances et de l’évolution de la profession des relations publiques, Michel Dumas aura été un élément essentiel au développement de plusieurs programmes universitaires et un enseignant très apprécié de ses étudiantes et étudiants.

    Et comme si ça ne suffisait pas, Michel a consacré plusieurs années de ce qui devait être sa « retraite » à la recherche et à la rédaction de trois bouquins : Les expositions internationales, un univers de communication, Les relations publiques, une profession en devenir et Les cabinets de relations publiques.

    Il aura aussi été, durant plusieurs années, examinateur auprès de tous les cabinets membres de l’Alliance des cabinets de relations publiques du Québec (ACRPQ) — qui souscrivent obligatoirement au programme d’agrément.

    Les funérailles de Michel Dumas seront célébrées le 28 janvier prochain.