• De plus en plus de villes intelligentes au Québec avec B-CITI

    Le portail citoyen intelligent B-CITI, lancé aujourd’hui à Sherbrooke, concrétise le passage des villes dans l’ère du big data et de l’intelligence artificielle.

    Dans un contexte où 50 % de la population mondiale vit aujourd’hui en zone urbaine, ce portail conçu par B-CITI — une start-up québécoise spécialisée dans les technologies numériques — en partenariat avec la Ville de Brossard et l’ÉTS, répond aux défis de la congestion, de la sécurité, du développement économique et de la protection de l’environnement. Après Brossard qui l’a mis en place en février dernier, plusieurs autres villes déploieront le portail B-CITI en 2017, rejoignant ainsi une population potentielle de plus de 600 000 citoyens.

    Le portail citoyen intelligent B-CITI de base, personnalisé aux besoins de chaque ville, combine à la fois la carte citoyenne numérique, le renouvellement et paiement des abonnements et inscriptions aux activités, les signalements en joignant des photos, les nouvelles, les avis d’urgence, la prise de rendez-vous en ligne et les sondages instantanés.

    D’autres modules numériques sont disponibles pour les clients de B-CITI, soit la consultation citoyenne, la gestion de permis de stationnement, l’assistant personnel intelligent permettant de poser une question verbalement ou par écrit avec réponse instantanée, le lecteur de cartes numériques permettant aux villes et à leurs partenaires de faciliter l’accès à des services en tous lieux, l’application de stationnement avec reconnaissance visuelle par plaques, et le bottin des récupérateurs pour géolocaliser le lieu de collecte le plus proche selon le type de déchets. D’autres services intelligents s’ajouteront en 2017, dont le calendrier intelligent, la billetterie, la facture centralisée et la borne de rendez-vous.

    Installée dans le Carrefour d’innovation INGO de l’ÉTS, en plein cœur du Quartier de l’innovation, B-CITI travaille depuis ses débuts avec des chercheurs du Laboratoire de communications et d’intégration de la microélectronique (LACIME) de l’ÉTS comme partenaires de recherche.