• L’indice de générosité en hausse au Québec

    Animé par Daniel Asselin (président d’Épisode - Firme d’experts-conseils en collecte de fonds) et Christian Bourque (VP exécutif et associé de Léger - Firme de sondage, de recherche et de stratégie marketing), le dévoilement des résultats de l’Étude sur les tendances en philanthropie au Québec en 2017 s’est déroulé à la Tour Banque Nationale.

    L’étude a pu mettre en lumière plusieurs données sur l’état des dons au pays ainsi que sur les tendances actuelles en philanthropie au Québec et au Canada. Reposant sur la réalisation d’un sondage mené par Léger et effectué auprès d’individus de cinq générations distinctes, l’Étude sur les tendances en philanthropie au Québec en 2017 a été faite au moyen d’un questionnaire en ligne, du 25 juillet au 14 août 2016, auprès de 2 500 Canadiens âgés de 16 ans et plus, dont 1 500 Québécois.

    Quelques faits saillants :

    • Pour chaque tranche de 100 $ de revenu brut, un Québécois verse dorénavant 0,50 $ sous forme de don ;
    • 61 % des Québécois ont fait un don, ce qui est constant depuis les dernières années ;
    • Les Québécois ont donné en moyenne 252 $. Cela représente une hausse de 30 $ par rapport à 2013 ;
    • 56 % des dons au Québec ont été effectués à des organismes du secteur de la santé ;
    • Depuis 2011, les Québécois démontrent de moins en moins d’intérêt envers les activités-bénéfice ;
    • Les défis sportifs sont les activités les plus prisées des générations Y et Z ;
    • Les baby-boomers sont perçus comme les plus généreux, mais en réalité, la génération des matures est celle qui donne le plus ;
    • P.K. Subban est la personnalité perçue comme la plus généreuse et celle qui incite le plus à donner ;
    • Tim Hortons est l’entreprise perçue comme la plus généreuse ;
    • Opération Enfant Soleil est l’organisme en santé perçu comme le plus crédible ;
    • La Croix-Rouge est l’organisme en services sociaux et communautaires perçu comme le plus crédible.

    L’étude inclut également des témoignages de six philanthropes de différentes générations, soit Pierre Bruneau, Vincent Cliche, Anne-Isabelle Cloutier, Jean-Pierre Léger, Isabelle Marcoux et Lorne Trottier. Deux dirigeants d’organismes ont aussi accepté de commenter certaines données de l’étude, soit Pascal Mathieu de la Croix-Rouge et Marie-Claude Paré de la Fondation du CHU de Québec.

    Il est possible de se procurer l’étude sur le site Web d’Épisode.

    Cliquez ici pour agrandir l’infographie