• La gent masculine remporte la palme du magasinage en ligne

    Les hommes sont les champions du magasinage… en ligne. C’est ce qui ressort d’une enquête réalisée par Léger pour le compte de la Banque Nationale à l’occasion du lancement de la nouvelle carte ECHO remises MasterCard de l’institution financière.

    Effectué sur le Web entre le 5 et le 12 mai auprès de 1 200 Québécoises et Québécois âgés de 18 ans et plus ayant fait au moins un achat en ligne au cours de la dernière année, le sondage a permis d’en apprendre davantage sur les comportements d’achat en ligne au Québec.

    Quelques faits saillants sur les comportements d’achat en ligne :

    • 25 % des répondants font des achats en ligne plus de 10 fois par an.
    • 44 % des répondants font des achats en ligne de 2 à 5 fois par an.
    • La possibilité d’avoir un meilleur prix est considérée comme le principal avantage de faire des achats en ligne (48 % des répondants).
    • Les vêtements, chaussures, bijoux et accessoires représentent la catégorie de produits la plus populaire avec un répondant sur deux qui affirme avoir fait un achat de ce type au cours de la dernière année.
    • L’incertitude quant au produit lui-même (taille et qualité) est considérée comme un inconvénient par 36 % des répondants.
    • La carte de crédit demeure la principale solution de paiement en ligne pour la majorité des répondants (69 %).

    Quelques mythes déboulonnés :

    Mythe : Les hommes n’aiment pas magasiner
    Fait : Les répondants masculins sont les plus actifs pour le magasinage en ligne, avec 29 % d’entre eux qui ont fait plus de 10 achats en ligne au cours de la dernière année.

    Mythe : Seuls les jeunes font des achats en ligne
    Fait : Parmi les répondants de plus de 65 ans, la majorité (58 %) a réalisé entre 2 et 5 achats en ligne au cours des douze derniers mois.

    Mythe : La crainte d’être floué est l’un des principaux freins
    Fait : La crainte d’être floué (16 % des répondants) préoccupe dans une moindre mesure les répondants que l’incertitude liée au produit lui-même (36 % des répondants) ou les frais de poste et de livraison (31 % des répondants).

    Si les résultats du sondage démontrent que les habitudes d’achat en ligne des répondants sont relativement semblables, on remarque tout de même des particularités régionales :

    • C’est dans la région de Montréal que les répondants trouvant important de connaître la provenance des produits achetés en ligne sont les plus nombreux (76 % des répondants).
    • La fréquence d’utilisation du téléphone intelligent lors des achats en ligne est la plus élevée dans la région de Québec (37 % des répondants).
    • En Mauricie et au Centre-du-Québec, les répondants déclarent avoir acheté souvent ou parfois en ligne pour trouver des produits faits au Québec ou au Canada et qui ne sont pas disponibles en magasin dans la région (66 % des répondants).
    • Le Saguenay-Lac-Saint-Jean et la Côte-Nord ont la plus grande proportion de répondants qui déclarent que le principal avantage d’acheter en ligne est l’obtention d’un meilleur prix (60 % des répondants).
    • C’est en Montérégie et en Estrie que la proportion de gens affirmant avoir acheté des livres, des revues et des journaux en ligne est la plus élevée (37 % des répondants).