• Minou 2.0

    Les vidéos de chats séduisent les souris et génèrent des quadrillions de clics. L’inventeur de l’Internet lui-même — Sir Tim Berners-Lee — avoue n’avoir jamais vu venir le phénomène. On en « chat » ici même avec des experts.

    Groupe. Si je vous ai rasssemblés au **Café Chat L’Heureux, c’est pour qu’on jase d’un incontournable des médias sociaux, vous. Qu’avez-vous donc de si particulier pour qu’un volume impressionnant de nos bandes passantes vous soit quotidiennement consacré ?**

    Colonel Meow : Haha, ce n’est pas d’hier qu’on vous contrôle les humains! Pourquoi crois-tu qu’une section de la grotte de Lascaux s’appelle la Diverticule des Félins ? Et que retrouve-t-on sur les murs des pyramides égyptiennes? Des chats!

    Monty : Dès l’arrivée du cinéma muet, vous n’avez pu vous empêcher de réaliser The Sick Kitten, en 1903. Et, avant ça, l’humain Harry Pointer (1822-1889) ne pouvait s’empêcher de nous photographier. Idem avec une illustration de chat en ASCII, notre première empreinte sur le Web.

    Maru : En fait, notre plan est simple. Aussitôt qu’une nouvelle technologie apparaît, on l’investit à fond. Lorsque vous avez lancé YouTube, voilà 60 ans — en années félines —, Pajamas a dû jouer avec une simple corde durant 5 heures et demie avant que son humain comprenne qu’il devait le filmer.

    Grumpy Cat : C’est pas vite un humain. En plus, même pas capable d’éclairer Pajamas proprement. Et la musique...

    Shironeko : Pas pour rien qu’on dort 20 heures sur 24, vous êtes tellement prévisibles.

    Garfi : Aujourd’hui, si tu cherches « cat » sur YouTube, mine de rien, c’est plus de 46 millions de vidéos de chats qui t’attendent.

    Venus : Mine de rien !!! Est bonne ! (RIRES FÉLINS)

    Lil Bub : Quoi ? Quoi ? J’ai pas compris...

    Honey Bee : Pauvre Lil Bub, toujours une heure plus tard dans les Maritimes. Mais c’est comme ça qu’on t’aime. 2,8 millions d’amis Facebook, 1,8 million de fans Instagram, j’ai pas vu ça souvent!

    Grumpy Cat : Évidemment, tu es aveugle, crétin. (RE-RIRES FÉLINS)


    Revenons à nos moutons (sic) si vous le voulez bien. Avec 45 millions de vidéos, les chiens ont à peu près le même nombre de vidéos que vous sur YouTube; ils représentent toutefois 23 % des visionnements de la section Pets and animals, comparativement à 16 % dans votre cas. Pourtant, on ne parle jamais de vidéos de chiens. Comment expliquez-vous votre domination perceptuelle ?

    Garfi : Un plan d’affaires parfaitement exécuté. Nous les chats, c’est connu, on sait ce que l’on veut; on finit toujours par l’avoir. Regarde le succès de « Puppy vs Cat », le premier vidéo viral félin. Une dizaine de chiens contre un seul chat : 16,2 millions de visionnements à ce jour. Et de qui parle-t-on ? Bingo.

    Venus : Et ce n’est pas seulement contre les chiens qu’on se démarque. Mets-nous face à des bébés, des facteurs, de l’eau, des concombres, des imprimantes, des claviers ou même des zombies, nous en sortons invariablement gagnants.


    Qu’est-ce qui fait qu’on ne peut résister à l’envie de cliquer sur une vidéo ou sur un gif de chats?

    Sam : Héhé. Nous nous sommes payé une étude auprès de 7 000 humains accros aux vidéos de chats afin de mieux vous comprendre. Les participants ont déclaré qu’après avoir visionné du contenu félin en ligne, ils se sentaient plus positifs, plus énergiques qu’avant. Ils ont aussi déclaré ressentir moins d’émotions négatives telles que l’anxiété, l’irritabilité, la tristesse.

    Colonel Meow : L’insight est que vous, les humains, vous aspirez à reconnecter avec votre humanité intérieure, alors que le Web vous en éloigne. D’où notre positionnement « À chaque byte, son poil » et une stratégie de contenu axée sur le félidémorphisme, cette tendance chez vous à vous accorder des qualités félines.

    Venus : Nos tactiques SEO sont terriblement efficaces. Cherche sur Google « Cat video » « Cat gif » et « Cat meme » : respectivement 336 millions, 106 millions et 18 millions d’entrées. Nous sommes partout! Notre écosystème comprend maintenant des festivals de films de chats, des générateurs de memes félins, des expositions dans des musées.

    Sam : C’est pas tout. Nous avons fondé notre propre agence de publicité, et afin de réduire nos coûts, nous réalisons dorénavant nos propres vidéos.

    Honey Bee : Sans oublier notre filiale sociétale qui fait dans l’antiterrorisme et qui lutte contre le cancer.

    Grumpy Cat : Vous m’avez invité à SXSW afin que je vous partage nos stratégies numériques. Mais je n’ai rien dit. J’ai juste fait la baboune; et vous m’avez trouvé troooop cuuuute. (RIRES FÉLINS)

    Monty : Un travail colossal, mais qui, néanmoins, porte fruit.

    Lil Bub : Néanmoins, nez en moins... je l’ai pognée, Monty !

    Les autres : Lil Bub!!!

    Lil Bub : (RONRONNEMENTS DE SATISFACTION)

    Partagez-nous vos coups de cœur félins sur Twitter via le #GrenierMag et @pizza4all.

    En rafale...


    Colonel Meow
    Le chat hirsute
    508 033 humains Facebook
    @colonelmeowinthecity

    Monty
    Le chat sans museau
    250 657 humains Facebook
    @Montyboycat

    Maru
    Le chat qui aime les boîtes
    129 523 humains Facebook
    @maruthecat

    Shironeko
    Le bienheureux chat dormeur
    34 861 humains Facebook
    @shironekopage

    Garfi
    Le chat de mauvais poil
    7 786 humains Facebook
    @Garfithecat

    Venus
    le chat à deux faces
    1 292 931 humains Facebook
    @VenusTheAmazingChimeraCat

    Lil Bub
    Le chat niais
    2 803 693 humains Facebook
    @iamlilbub

    Honey Bee
    le chat aveugle
    26 314 humains Facebook
    @blindcathoneybee

    Grumpy Cat
    Le chat bougon
    8 642 587 humains Facebook
    @TheOfficialGrumpyCat

    Sam
    Le chat aux sourcils
    506 031 humains Facebook
    @Samhaseyebrows


    Article paru dans le Grenier magazine du 2 mai. Pour vous abonner, cliquez ici.