• Back to The Croisette

    On a tous dans notre sac à pub des bijoux publicitaires dont on est à la fois épris et, avouons-le, un peu jaloux. À l'aube des Lions 2016, le Grenier magazine vous invite à le suivre dans un voyage virtuel à Cannes, où Normand Miron cause pubs chouchoutes avec trois véritables mordus de création.

    Les PERREAULTS d’Or


    Premier arrêt, le sous-sol du Palais des Festivals et des Congrès. Là où on retrouve le meilleur de la pub imprimée mondiale — et parfois aussi, au pied des murets, les pièces publicitaires plagiées mises à l’index. Durant tout le festival, on est aussi pas mal certain d’y retrouver, jour après jour, l’ami Luc Perreault. Il nous livre ici ses Perreaults d’Or.


    Luc Perreault, directeur de création, pigiste

    Catégorie « Sac de croustilles »
    TRANSAVIA
    Ils avaient le choix de faire de la télé, du panneau, de la radio. Ben maudit, il y a quelqu’un qui a dit : « On va mettre nos billets sur des emballages de peanuts! » C’est brillant!


    Catégorie « IKEA »
    DÉMÉNAGEMENT
    Le briefing du premier juillet au Québec, ils l’ont pogné ! IKEA a une véritable culture de la créativité hors média. Je me demande même si les créatifs qui travaillent sur la marque ne sont pas obligés d’arriver avec des idées de ce genre…


    Catégorie « off-rapport annuel »
    McDonald’s
    C’est tout le temps boboche un rapport annuel. Ben eux, ils l’ont carrément imprimé sur les boîtes des Big Mac!

    The McDonald´s Burger Report from Dimitrios Arampatzioglou on Vimeo.


    Catégorie « Emballage »
    COSMOPOLITAN
    C’est épouvantable. La fille suffoque dans l’emballage du magazine. Tabarouète!

    Suffocation from The Advertising Club of New York on Vimeo.


    Catégorie « Normand va m’aimer »
    PIZZA HUT
    L’entertainment total! Je ne sais pas si la projection fonctionnait bien, mais juste le feeling de bricoler ce truc-là et d’utiliser ton cell, c’est l’fun, c’est sur la marque!


    Catégorie « Calendrier »
    BASTEMP
    Un &!?% de briefing de calendrier à marde, à l’époque où plus personne n’utilise de calendrier en papier... Et ils arrivent avec cette belle idée! Bravo !


    Les PRUD’HOMMES d’Or


    Deuxième arrêt, Mandelieu-la-Napoule, à la sympathique villa familiale de l’ami Laurent Prud’homme. Longtemps site officiel du traditionnel souper de la Saint-Jean des Québécois. Au menu : rosé, champagne, pub, sans oublier les fameuses sardines grillées au sèche-cheveux de Laurent!


    Laurent Prud’homme, DC/CR/,ETC Publicité Prud’homme


    Catégorie « Celle-là m’a donné le goût de faire de la pub »
    AUBADE
    Dans mes souvenirs de jeune garçon qui cherchait à entrer en pub, c’était celle-là qui était affichée sur tous les abribus à Paris. Parfait exemple d’un travail solide entre un bon DA — qui a dû s’éclater sur le tournage — et un rédac, qui n’a malheureusement pas dû y aller...


    Catégorie « Ça, c’est de la plume ! »
    THE INDEPENDANT
    Une voix hors champ négative — à l’encontre de tout ce qu’on m’a appris en publicité. De la super belle rédac.


    Catégorie « Meilleure série » (ex aequo)
    HAPPINESS IS A CIGAR CALLED HAMLET (1966-1997)
    Une campagne qui dure si longtemps, on n’a pas vu ça souvent!


    FOX REGIONAL SPORTS
    T’arrives à croire que ces sports existent!


    Catégorie « Pourquoi se contenter de 30 secondes ? »
    HOVIS BREAD
    Faire un spot de 122 secondes pour une compagnie qui fête ses 122 ans. Ils ont dû se faire chier avec les chaînes de télé pour le format!


    Catégorie : « Ça passerait jamais ici, dommage  »
    CACHOU LAJAUNIE
    Un classique de la publicité, en France. Un annonceur sans budget. Un spot de 6 secondes qui passe un soir seulement, mais qui, le lendemain, devient énorme sur tous les médias!


    Les VEILLEUX d’Or


    Pour clore cette journée cannoise, quoi de mieux qu’une bonne 1664 à 17 $ au Martinez (le Rodriguez, disait Prud’homme !). Ici, on parle — ou plutôt on hurle — pub dans toutes les langues. On en profite pour jaser avec l’ami Stéphane Veilleux qui nous livre à son tour ses coups de cœur.


    Stéphane Veilleux, concepteur-rédacteur et associé, BRAD


    Catégorie « Celle-là m’a appris pourquoi j’étais en pub »
    BELL — « MONSIEUR B — MAMAN »
    J’étais concepteur-rédacteur junior chez Cossette. La gang qui travaillait sur Bell avait un problème : après 2-3 spots, les gens voyaient Monsieur B comme quelqu’un d’arrogant. Mais la gang croyait fermement à la plateforme… Finalement, la pub avec la maman de Monsieur B a tout changé et le reste est passé à l’histoire.


    Catégorie « F*cking weird »
    CUP NOODLE - NISSIN
    Quand cette campagne-là a tout raflé, à Cannes, on disait « WTF » avant même que l’expression existe. Mais en japonais. J’adore.


    Catégorie : «  La plus visuelle des radios »
    REWIND
    La sono, la narration et la qualité de la rédaction en font une radio parfaite. « Elle twiste comme une ballerine dans les airs ». Wow. Je me prosterne.
    Écoutez ici!


    Alors que l’aube se pointe déjà le bout du nez sur la Croisette, les fêtards du Gutter Bar rentrent en zigzaguant pour quelques trop courtes heures de sommeil. Avec Luc, Laurent et Stéphane, on salue amicalement les femmes-léopard qui font leur dernière run de lait. Et on se dit que la pub, quand c’est bon, môzusse que c’est bon!

    Partagez-nous vos coups de cœur sur Twitter via le #GrenierMag et @pizza4all.