• À la rencontre d'eCOMMTL

    À quelques semaines du tant attendu eCOMMTL 2016, le 19 mai prochain au Centre des sciences, Grenier aux nouvelles s’est entretenu avec Jenyfer Maisonneuve, co-présidente, et Stéphane Ricoul, co-président et membre fondateur. L’eCOMMTL est « un espace vivant et interactif où l’on vient pour s’inspirer, s’informer, et rencontrer ceux qui transforment les affaires électroniques en histoire à succès ».

    Grenier aux nouvelles : À quoi doit-on s’attendre le 19 mai prochain ?

    Stéphane Ricoul : Cette 6e édition capitalise sur une 5e édition extraordinaire. L’expérience participant a été forte en valeur ajoutée et on réitère cette année. La force de l’eCOMMTL, c’est que le participant peut se dire, en écoutant nos conférenciers, « j’ai compris, je suis capable de l’appliquer demain matin au bureau ». Nos conférences sont pratico-pratiques. On est loin du pitch de vente ou du « flafla ». De plus, pour cette 6e édition, nous réinventons l'espace exposant. Il n’y aura pas de kiosque comme on en voit un peu partout. Il y aura un centre commercial : le premier au sein d'un événement! C'est un défi que nous relevons et que nous mettons au service du participant d'un point de vue du contenu. Pensez Carrefour Laval, mais avec 8 magasins au total : Best Buy, Desjardins, Loto-Québec, SAQ, Tristan, Sail et IGA.

    Dans ces magasins-là, on ne vend pas de marchandise, bien entendu. On vend l’expertise des exposants. Il y en aura 2 ou 3 par magasins, qui présenteront une approche ou un concept, élaboré spécifiquement pour l'événement et en fonction des besoins exprimés des entreprises. À l'issue d'un processus d'appel d’offres, dans lequel nos enseignes (magasins) ont exprimé leurs besoins, eCOMMTL a réussi le tour de force de faire un véritable maillage d'affaires, en créant des matchs entre les enseignes et les fournisseurs.

    Pour refléter les centres commerciaux, on a également recréé des îlots au centre. L’objectif de cette édition était d’innover, de présenter du contenu à forte valeur ajoutée, du concret.

    Pourquoi avoir créé l’eCOMMTL ?

    S. R. : Il y a six ans, on était quatre cofondateurs. Sur les quatre originaux, il n’en reste plus que deux, soit Martin Gagné et moi-même. Au Québec, nous étions le tiers-monde du numérique. On a été les premiers à en parler. Le fait d’en parler a donc créé une communauté. Et cette plateforme de communication (eCOMMTL), c’est aujourd'hui une référence pour la communauté. On a eu beaucoup de soutien moral, puis on a évolué; on a innové.

    Est-ce que le salon s’adresse principalement aux professionnels de la communication ou il s’adresse à toute personne soucieuse des affaires électroniques ?

    S. R. : Tout d’abord, l’économie numérique est transversale. Elle va impacter tous les métiers au sein de toutes les entreprises. C’est un événement sur l’économie numérique, pas seulement le commerce électronique tous secteurs d’affaires confondus. C’est très « business ». Les personnes qui y assistent ont des postes de directeurs en montant, mais c’est très varié. C’est le monde des affaires. Le numérique est un levier pour améliorer la performance financière.

    Jenyfer Maisonneuve : Une plus petite partie des participants sont des étudiants en dernière année de la maîtrise aussi. C’est important qu’ils soient là, afin de comprendre l’écosystème du numérique au Québec et faire du networking. C’est la relève aussi.

    Finalement, à quoi est-ce que vous devez le succès du salon de l’eCOMMTL ?

    S. R. : Le succès est attribuable à de nombreuses choses. En premier, à l’équipe de bénévoles (22 au total), tous passionnés par eCOMMTL (et ce qu'il représente) et à des personnes qui donnent de leur temps personnel pour que le numérique trouve une résonance auprès des entreprises Québécoises. Enfin, c'est aussi attribuable au contexte actuel, soit l'importance que l'économie numérique revêt pour le Québec (pour preuve, nous nous sommes enfin doté d'une Ministre responsable d'élaborer une stratégie numérique, Madame Dominique Anglade). À dire vrai, tout événement qui parle de numérique a des chances d'être un succès. Mais c'est dans le temps que le succès se mesure. eCOMMTL a 6 ans, les preuves sont faites, et pas grand chose ne pourra désormais arrêter sa croissance!

    J. M. : Depuis 2014, le numérique est un sujet à la mode. Pourtant, nous en parlions déjà en 2011 : on était d'ailleurs les seuls à Montréal (avec nos amis de MTL + eCommerce). Puis en 2012 et en 2013 aussi. Bref, on a été les premiers à parler d’économie numérique! On doit notre succès à notre position de précurseur; on suit les tendances de proche, on innove sans arrêt, on détecte en avance les mouvements à venir. Sérieux, le comité organisateur de eCOMMTL est vraiment fantastique. Le numérique est un écosystème en perpétuel changement et on a besoin d'être ultra-attentifs aux mouvements de ce marché.

    S. R. : Aujourd’hui, nous sommes 22 bénévoles à travailler pour eCOMMTL. Je dois être le plus vieux ! 80 % sont des millennials. Ils sont très au fait et ultrabranchés dans le secteur, ce qui nous permet d’être au-devant. On innove, on pousse, on avance!

    En attendant l'événement qui se tiendra prochainement, vous pouvez consulter l'horaire de la programmation via le site de l'eCOMMTL.