UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • SEO négatif, liens nocifs et spam vers votre site: comment s’en prémunir?

    Lorsqu'il est question de la performance de votre site web sur les moteurs de recherche, de nombreuses métriques sont prises en compte afin de déterminer son positionnement et sa notoriété.

    L'une des métriques les plus importantes est celle des liens entrants pointant vers votre site. En effet, plus votre site possède un grand nombre de liens entrants de qualité et plus les moteurs de recherche considèrent que celui-ci mérite un positionnement avantageux dans ses pages de résultats. Toutefois, il peut arriver que votre site, pour une raison ou une autre, reçoive des liens qui peuvent être considérés comme étant toxiques par les moteurs de recherche. Ces liens peuvent faire dégringoler votre site Web dans les résultats des moteurs de recherche et causer d'importants préjudices la performance d’affaires de votre entreprise. Au sein de cet article, nous allons vous présenter quatre précautions qui peuvent être mises en place afin d'éviter ce problème majeur.

    Avant tout, un peu de théorie

    Tout d'abord, on peut se demander pourquoi votre site Web pourrait recevoir des liens nocifs. La réponse est simple; dans 90% des cas, ces liens sont créés par des gens mal intentionnés qui, par divers moyens possibles que je détaillerai bientôt, ont réussi à placer un lien sur votre site, pour amplifier artificiellement la valeur d’une page désirée.

    Ainsi, en se basant sur des méthodes appelées Black Hat, telles que les structures de liens en pyramide, ces spammeurs, une fois avoir obtenu le lien désiré sur l'une des pages de votre site, créent des centaines de liens vers cette page afin de tenter d'y augmenter artificiellement le poids SEO de votre page, donc du lien qu’ils ont placé illégalement sur votre page.

    Heureusement, cette technique maligne a été désamorcée suite aux différentes mises à jour de l'algorithme de Google au cours des dernières années. Toutefois, de nombreux spammeurs font fi de ces mises à jour et continuent d'utiliser cette technique qui peut s’avérer très dévastatrice pour le site Web ciblé.

    Il faut toutefois nuancer: les mauvais liens reçus vers votre site Web ne sont pas forcément issus du SEO Négatif (Negative SEO), concept que nous étudierons plus bas au sein de cet article. En fait, la plupart du temps, les spammeurs envoient au contraire des liens vers les pages de votre site Web afin de tenter d’augmenter la valeur et la notoriété, afin que celles-ci apportent plus de puissance à leurs propres liens situés sur vos pages. Mais comme nous le savons, ces liens engendrent plutôt de mauvais résultats et peuvent même pénaliser votre site.

    Par expérience, chaque page ciblée par cette tactique reçoit un grand nombre liens nocifs vers celle-ci. Si le spammeur est assez habile et motivé, le nombre de liens toxiques reçu peut même se compter par milliers. Ainsi, avec un afflux si important de liens vers votre site en si peu de temps (les liens sont créés la plupart du temps en l'espace de quelques heures avec des logiciels de spam automatisés), il y a de très fortes chances que Google considère que ces liens aient été créés par vous afin de manipuler les résultats de recherche et vous risquerez d’être aussitôt pénalisé.

    Il faut également considérer que la plupart du temps, les liens créés sur votre site par les spammeurs seront classés dans les thématiques des 3P (Pills, Porn, Poker), considérées comme étant les thématiques les plus pollupostées au monde.

    Pourquoi les spammeurs utilisent-ils encore ces techniques même s’ils sont conscients qu’elles sont durement pénalisées par les moteurs de recherche? C’est en fait parce qu’ils optent pour une stratégie à très court terme. En utilisant ces techniques, les spammeurs peuvent espérer pouvoir monter de façon fulgurante dans les moteurs de recherche sur une très courte période durant laquelle ils espèrent faire beaucoup d’argent avec leur plateforme Web. Après quelque temps, Google détecte le stratagème et pénalise ainsi le site Web. Les spammeurs ont toutefois prévu le coup : dès la pénalisation, ils lancent un tout nouveau site et recommencent le même manège. La stratégie est extrêmement éphémère puisqu’elle ne fonctionne que sur une période maximum d’environ 1 mois, rarement plus.

    Voici donc sans plus tarder les actions à mettre en place afin d'éviter de devenir la cible de spammeurs.

    Éviter les commentaires de blogue en auto-publication

    Sur la très grande majorité des blogues, les internautes ont la possibilité de laisser des commentaires, tout en pouvant indiquer un lien vers leur site Web. Normalement, les commentaires de blogues sont soumis à la modération afin que l'administrateur du site puisse les valider ou les refuser. Or, sur certains sites, les commentaires sont automatiquement approuvés. Dans ce cas, n'importe qui peut laisser un commentaire indésirable avec des liens douteux (même un robot ou un logiciel de spam), sans même que l'administrateur n'en soit alerté.

    Avec certains logiciels, il est très facile de trouver de façon automatique des blogues de ce type. Ainsi, si votre blogue a été ciblé, vous pourriez vous retrouver rapidement avec de nombreux commentaires indésirables, augmentant considérablement vos risques de vous retrouver avec des liens nocifs pointant vers votre site.

    Il devient alors évident qu'il est impératif de toujours bel et bien s'assurer que le module de commentaires de votre site Web soit bien optimisé afin d'éviter ce genre de problème.

    Éviter de faire des liens vers les sites Web de 'Mauvais voisinage'

    Toujours en gardant en tête que la stratégie des spammeurs est de créer des systèmes de liens en pyramide, c'est-à-dire de faire des liens (majoritairement nocifs) vers une page de votre site Web vers laquelle ils ont un lien direct vers leur site, il devient alors important de modérer les liens que vous faites sur votre site Web.

    Que ce soit au sein d'un article de blogue, dans un communiqué de presse ou n'importe quel autre endroit sur votre site Web, il est primordial de toujours avoir confiance aux sites internet vers lesquels vous faites référence à l'aide d'un lien hypertexte.

    Prenons un exemple un peu extrême. Si vous écrivez un article sur votre blogue à propos de l'évolution du marché pharmaceutique aux États-Unis au cours de la dernière décennie et que vous faites un lien de référence vers un site de mauvais voisinage proposant des produits douteux tels que du viagra générique et autres produits du genre, vous augmentez considérablement vos chances que le propriétaire de ce site mette en place une campagne de spam en envoyant une multitude de liens vers votre page avec des ancres de texte du style « Acheter viagra », « pharmacie en ligne », etc. Votre vitrine Web perdra alors beaucoup de crédibilité aux yeux des moteurs de recherche. Le cas le plus courant de ce genre de pratique survient lorsque vous acceptez des articles invités (guest blogging) sur votre blogue. Assurez-vous que les rédacteurs avec qui vous faites affaire soient dignes de confiance et que tous les liens hypertextes au sein de l'article pointent vers des sites Web de confiance.

    Optimisez la sécurité de votre site internet

    L'un des problèmes le plus douloureux pour un site Web lorsqu'il est question de performance SEO est le duo Hacking + Spamming. Cela arrive lorsque les spammeurs piratent votre site Web afin d'y créer des pages dédiées ou pour y insérer des liens cachés directement dans vos pages existantes. Si cela arrive, vous aurez donc deux gros problèmes sur les bras. Le premier est que Google marquera votre site Web comme ayant été piraté au-dessus de la description dans les résultats de recherche (voir illustration ci-bas). Le deuxième problème est que vous recevrez une quantité astronomique de liens nocifs vers votre site.

    Dans l'exemple ci-haut, on peut remarquer qu'un site Web québécois très crédible et connu, mais dont nous ne révèlerons pas le nom, a été victime d'un piratage par un site Web canadien spécialisé dans la vente de produits pharmaceutiques génériques. En utilisant Ahrefs, un outil d'analyse de liens entrants, on peut ainsi remarquer qu'en plus d'avoir été piraté, le site a reçu une grande qualité de liens nocifs.

    Afin de se protéger du piratage et d'ainsi voir son site Web subir d'importants préjudices, quelques recommandations peuvent être mises en place;

    1) Si vous utilisez un système de gestion de contenu (CMS) pour votre site Web tel que Wordpress ou Magento, assurez-vous de toujours mettre à jour les éléments fonctionnels, tels que le CMS en lui-même ainsi que les extensions installées.
    2) N'utilisez que des extensions et des thèmes de confiance et certifiés.
    3) Bloquer les espaces sensibles via le robots.txt (pages de connexion, dossiers des membres, etc.)
    4) Toujours utiliser des requêtes paramétrées dans votre base de données afin d’éviter les injections SQL.
    5) Évidemment, utilisez des mots de passe à forte sécurité et différents pour tous les espaces de connexions en lien avec votre site Web, comprenant également votre espace FTP, votre boîte de courriel, le système administrateur de votre site, etc.
    6) Utiliser un protocole SSL pour renforcer considérablement la sécurité de votre site Web, surtout si vous transférez de l’information sensible de votre site à une base de données. L’utilisation du protocole SSL permettra d’ailleurs de passer votre site Web en HTTPS, qui est officiellement un critère de positionnement sur Google depuis août 2014 (source).
    7) Utiliser une application pare-feu afin de protéger votre site.
    8) Faites fréquemment des sauvegardes de votre site Web. Il serait dramatique de perdre toutes vos données dans le cas où vous subiriez une attaque.

    Être à l'affut du SEO négatif

    Le SEO négatif (communément appelé Negative SEO ou NSEO) est une véritable menace pour votre site Web et nécessite qu'on lui porte une attention particulière, d'autant plus que le phénomène est de plus en plus à la mode et que certaines entreprises peu scrupuleuses en font leur gagne-pain principal.

    Le SEO négatif consiste à tenter de faire perdre des positionnements sur les moteurs de recherche à ses compétiteurs étant mieux placés dans les résultats de recherche afin de pouvoir ensuite espérer prendre leurs places et obtenir de meilleurs positionnements. Pour ce faire, l'une des techniques principales consiste à bâtir une très grande quantité de liens nocifs (spam de commentaires de blogue, spam de forum, spam de livre d'or, de pétition en ligne, etc.) pointant vers les sites des concurrents à qui l'on souhaite nuire à la performance SEO.

    Le SEO négatif est un phénomène qui ne doit pas être pris à la légère, car premièrement, la majorité des techniques qui en sont issues sont très faciles à mettre en place, deuxièmement, il peut être très compliqué de rétablir la situation et troisièmement, le SEO négatif est extrêmement efficace et redoutable. Il ne faut pas se croire à l'abri, car tous les sites Web sans exception peuvent être un jour victime de ces techniques. Je vous conseille fortement l’étude de Moz à ce sujet, démontrant le côté ravageur sur la performance SEO d’un site Web victime de SEO négatif. Bien qu'il n'y ait pas réellement de moyen pour prévenir le SEO négatif, la meilleure solution réside dans la veille et l'analyse régulière de ses liens entrants. Au minimum 1 fois par mois, il faut vérifier les derniers liens entrants vers votre site Web à l'aide d'outils tels qu’Ahrefs, Majestic SEO ou Google Search Console. Certains services, tels que monitorbacklinks.com, permettent de recevoir des alertes lorsque de mauvais liens sont détectés par le programme. L'analyse régulière des positionnements de votre site Web sur Google pourrait également vous être très utile, surtout si vous détectez une soudaine baisse de position sur vos mots-clés principaux. Nous verrons ici-bas quoi faire par la suite avec les données recueillies.

    Que faire pour rétablir la situation?

    Si un jour ou l'autre votre site Web est victime d'une attaque de SEO négatif ou reçoit pour une raison ou pour une autre une grande quantité de mauvais liens, il est important de rester calme et de ne pas entreprendre d'action à la hâte. Il est primordial d'établir un plan d'action concret et calculé et surtout, d'avoir recours à un spécialiste, un consultant ou une agence ayant de l'expérience en matière de linkbuilding.

    1. Rediriger les pages indésirables

    L'une des premières stratégies à mettre en place est d'analyser les pages de votre site Web qui ont subi une attaque. Si la page d'accueil ou une page très importante de votre site est touchée, l'option des redirections ne peut pas réellement être mise en place. Cependant, si les pages touchées sont des pages avec moins d'importance ou bien des pages créées directement par les spammeurs, comme dans l'exemple du Hacking + Spamming mentionné ci-haut, alors on peut aller de l'avant.

    Il existe deux techniques de redirection possibles dans une telle situation, soit les redirections 410 ou bien les redirections 301 vers un nouveau nom de domaine.

    2. Redirections 410

    La première technique consiste à intégrer un code HTTP de statut 410 sur toutes les pages qui ont été attaquées. Le code 410 envoie un message 'Gone' aux moteurs de recherche, indiquant que la ressource est indisponible et aucune adresse de redirection n’est connue. Ainsi, Google ne prendra plus en compte ces pages dans le calcul de son algorithme. Cependant, à mon opinion, cela est toutefois moins efficace qu'une redirection 301 vers un autre domaine.

    3. Redirections 301 vers un autre domaine

    En effet, cette stratégie est sans aucune hésitation ma préférée. Après avoir pu la tester à plusieurs reprises, j'ai pu remarquer une amélioration considérable du positionnement des sites Web attaqués pour lesquels j'ai pu travailler.

    La technique consiste à acheter un nouveau nom de domaine et d'y intégrer un blogue rapide et très simple, ou bien d'utiliser un vieux site Web abandonné qui a fait son temps. Par la suite, il faut répertorier toutes les pages de votre site Web actuel qui ont été attaquées et de les rediriger en 301 (redirections permanentes) vers l'autre nom de domaine. Ainsi, lorsque les robots des moteurs de recherche repasseront sur votre page avec les mauvais liens, ceux-ci considèreront qu'ils ne pointent plus vers votre site Web, mais plutôt vers le domaine vers lesquels vous avez fait les redirections. Tous les mauvais signaux que ces liens envoyaient vers votre site seront à présent attitrés à l'autre domaine, vous laissant maintenant avec un profil de liens propres.

    4. Utiliser l'outil de désaveu de lien de Google

    Une fois la question des redirections réglées, vous devrez maintenant utiliser l'outil de désaveu de lien fourni par Google. Cet outil, sorti en octobre 2012 suite à la montée en popularité du SEO négatif et pour permettre aux sites Web ayant fait des erreurs en utilisant des techniques Black Hat de se rattraper, permet de mentionner à Google les liens à ne pas prendre en compte dans son algorithme pour le classement de votre site Web. Dépendant du nombre de liens nocifs que votre site Web a reçu, ce travail peut être très long et fastidieux. Pour certains sites Web, cela peut prendre jusqu'à 3 mois pour que Google prenne en considération le fichier de désaveu des liens soumis. Un article du blogue d'iProspect présente bien les différentes étapes à effectuer afin de récolter et trier les liens à désavouer.

    Encore une fois, il est important de mentionner qu'il faut laisser faire le travail par une personne d'expérience, car il est primordial de ne pas faire l'erreur de désavouer de bons liens, ni d'en oublier des mauvais. De nombreuses métriques différentes doivent être analysées afin de déterminer si un lien devrait être ou non désavoué.

    En conclusion

    À la lecture de cet article, on s’aperçoit que les menaces touchant la performance SEO de votre site Web sont belles et bien présentes et que celles-ci peuvent être dévastatrices pour votre survie numérique, surtout si vous misez beaucoup sur les moteurs de recherche pour la pérennité virtuelle de votre entreprise. Bien que les techniques utilisées par les spammeurs soient très éphémères pour le positionnement de leurs sites, elles peuvent toutefois avoir un impact négatif pour votre site pour un très long moment.

    En suivant les précautions mentionnées ci-haut, c’est-à-dire de programmer un système de modération pour votre module de commentaires de blogue, éviter de faire des liens vers des sites de mauvais voisinage, bien sécuriser votre site Web et effectuer régulièrement une veille de vos liens, vous serez en mesure de minimiser le potentiel impact qu’un spammeur pourrait avoir sur votre site internet.

    Finalement, en élaborant un plan stratégique et en utilisant les techniques de redirections mentionnées ci-haut et en utilisant l’outil de désaveu de lien de Google, vous serez en mesure de rétablir la santé SEO et de votre site et de retrouver vos positionnements concurrentiels sur les moteurs de recherche.

    ________

    Francis Roussin est conseiller, acquisition média chez iProspect Canada.