UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Densité des mots-clés: concept expliqué aux rédacteurs web

    Rédacteurs web, vous aimerez cet article! Encore plus si vous vous intéressez à la rédaction SEO et que vous tentez de résoudre l’épineuse question de la densité des mots-clés.

    Personnellement, il m’est arrivé de croiser la plume de certains rédacteurs qui, insécures à l’idée de mal faire leur travail, interprétaient mal la fameuse notion de densité des mots-clés. Si vous êtes de ceux que ça préoccupe, prenez quelques instants pour parcourir cet article. Il vous permettra peut-être d’assouplir votre façon d’écrire et de la rendre plus naturelle par rapport aux moteurs de recherche.

    Voici donc, ci-dessous, quelques notions pour vous éclairer.

    «La densité de mots-clés est un concept surévalué »

    La citation n’est pas de moi (hélas!). Elle est de Aaron Wall, l’homme derrière l’incontournable SEObook.com. Il a d’ailleurs élaboré sur la question en expliquant qu’il avait vu passer certaines pages web dont la densité de mots-clés était pratiquement identique, mais dont les performances sur les moteurs de recherche étaient très différentes. Il explique au contraire que la diversité des mots-clés est bien plus payante.

    Développez un champ lexical plutôt que de marteler sur un seul mot clé.

    Soyons réalistes: de nos jours, les sources d’informations sont abondantes. Le consommateur a plus que l’embarras du choix pour trouver réponse à ses questions. Si vous souhaitez capter son attention (et la maintenir!), vous devez rendre sa lecture agréable.

    À cet effet, variez les termes à utiliser pour formuler votre texte. Rien ne sert d’écrire comme un robot... afin de séduire les robots! Gardez plutôt en tête que vous rédigez d’abord et avant tout pour des humains. Même si ce sont des machines qui leur acheminent les textes, ce sont d’abord leurs intérêts qui priment.

    Quelle est la densité de mot-clé idéale pour un texte web?

    En juin 2015, si vous faites des recherches, la réponse qui vous sera le plus souvent répétée est environ 2%. Mais est-ce que nous parlons ici d’un pourcentage fixe? Absolument pas.

    En effet, comme vous le savez, le web est un univers qui évolue extrêmement vite. Les moteurs de recherche affinent leurs algorithmes, les tendances sont changeantes, etc. Ceci influence donc, bien sûr, les techniques d’écriture sur le web.

    La densité de mot-clé: une bonne métrique, mais guidée par le gros bon sens.

    Comme mentionnée ci-dessus, la densité des mots-clés n’est pas une science exacte. Bien qu’elle s’articule autour d’une équation mathématique, elle n’apporte pas une réponse unique et rigide. Elle est majoritairement dictée par le gros bon sens. Et celui-ci ne commande pas l’exagération. Afin d’appuyer mes propos, je vous invite à visionner cette vidéo de Matt Cutts.

    La densité des mots-clés est-elle un gage de qualité: non.

    Les moteurs de recherche (notamment Google) suivent une règle qui est très simple: ils veulent fournir à leurs visiteurs, la meilleure sélection de contenus disponibles «en inventaire». Autrement dit, celle qui répond le mieux à leurs attentes.

    Parmi l’immense bassin de contenus qu’ils ont indexé, ils puisent donc les meilleurs candidats et affichent des billets de blogue, les infographies, le site web, des vidéos, etc. Le tout par ordre de pertinence et de qualité.

    Or, qui dit qualité dit souvent efforts. Et les moteurs de recherche récompensent l’effort bien fourni en accordant plus de visibilité aux contenus bien rédigés selon leurs critères. Bien sûr, tout l’effort réside dans le fait de les respecter! Mais le fait de bourrer un texte de mots-clés n’en fait pas du tout partie, croyez-moi!

    Rédacteurs, que devez-vous retenir par rapport à la densité de mots-clés?

    La rédaction web et les mots clés sont et resteront indissociables. Malgré tous les changements et toutes les évolutions, je vois mal comment il pourrait en être autrement. Après tout, le Web n’est qu’un amalgame de contenus interreliés.

    Donc, voici comment le rédacteur Web peut aborder la densité des mots-clés quand vient le temps d’écrire pour un bon SEO :

    • Misez sur la qualité avant la quantité. Une trop forte densité n’apporte strictement rien de bon. • Optez pour une plus un champ lexical qui améliore l’expérience du lecteur. • Suiviez un fil logique dans le choix de votre « vocabulaire clé ».

    Après tout, comme rédacteur, ce n’est certainement pas le vocabulaire qui nous manque! De façon globale, je crois d’ailleurs qu’une fois le plan de rédaction tracé, il est beaucoup plus simple d’intégrer des variantes riches qui font de la lecture, un texte pertinent et agréable.