• Abonnés inactifs: le succès est dans le sujet

    Le mois dernier, nous nous sommes penchés sur le problème des paniers abandonnés. Aujourd’hui, nous explorons une zone grise du marketing par courriel: les abonnés inactifs.

    Soyons clairs, toutes les bases de données B2C en souffrent. Après un certain temps, l’inactivité d’un segment de consommateurs est inévitable - une partie de vos abonnés perdent progressivement intérêt et finissent par ignorer vos courriels. Il est essentiel de ne pas fermer les yeux lorsque cela vous arrive car cela pourrait vous coûter cher. Voici donc trois conseils qui vous motiveront à remédier à la situation.

    1. Prendre conscience du problème

    Lorsqu’on ne s’acharne pas à l’acquisition de nouveaux consommateurs, on va naturellement s’occuper de nos «bons abonnés»: trop souvent, la valeur du consommateur inactif est négligée, alors qu’en réalité, celui-ci s'avère moins dispendieux à reconquérir qu'acquérir un nouveau prospect. Il est donc important de rester attentif au degré d’activité de vos abonnés. D’une part, parce que vous reconnecterez avec des clients qui vous avaient oublié et de l’autre parce que cela vous aidera à faire le ménage de votre base de données. Win-win.

    2. Segmenter, c’est sérieux

    La plupart des plateformes d’envois de courriels, telles que MailChimp ou Bronto, permettent la création de segments dynamiques. Selon votre définition de l’engagement, ceux-ci offrent la possibilité d’isoler les consommateurs qui ne réagissent plus à vos messages.

    Afin de prendre une décision éclairée (face à l’étendue de période d’inactivité), il est toujours bon de considérer certains facteurs comme le type de produit offert ou les effets de la saisonnalité. Par exemple, un vendeur de sapins de Noël ne maximisera pas son momentum au mois de mai.

    3. Rédigez et automatisez

    Une fois votre segment défini, vous devrez développer le contenu des courriels déployés automatiquement, en fonction du laps de temps défini. Différentes approches existent quant à la stratégie choisie. Une avenue est d’inciter la mise à jour des réglages du compte de l’utilisateur. Le courriel ci-dessous résume bien cette stratégie.

    Généralement accompagné d’une promotion alléchante, le courriel «We Miss You» est également très répandu.

    Peu importe l’approche que vous choisissez, l’objet du message est crucial. En 55 caractères (ou moins), vous avez pour mission de regagner l’intérêt d’un auditoire déchu. Le secret est donc dans le sujet.

    Étourdis à l’idée d’automatiser vos courriels?
    N’hésitez pas à nous contacter pour démystifier le tout avec nos experts!