• Le «crowdfunding», ou comment obtenir de nouvelles sources de revenus pour vos projets

    Promoteurs, organisateurs d’événements et autres entrepreneurs, je tiens à vous faire découvrir une nouvelle source de financement: le financement participatif aussi appelé «crowdfunding».

    Le financement participatif consiste à présenter un projet afin d’amasser des fonds du public pour sa réalisation. On en entend parler surtout dans des cas de financement de nouvelles entreprises technologiques, mais ce sont des outils à la disposition des promoteurs d’événements et des intervenants du milieu associatif. On peut facilement l’utiliser dans le cadre de projets qui se financent habituellement avec des commandites. Le principe est accessible à tous. Le promoteur détermine lui-même les modalités de sa collecte de fonds. Il fixe le montant requis pour mener à terme le projet, ainsi que le délai accordé pour réussir à amasser les fonds.

    Un des aspects intéressants de ce modèle de financement est la validation du concept. En effet, le promoteur d’un projet peut en mesurer l’intérêt. Dans le cas d’un succès de financement participatif, ça lui donne des armes pour approcher des commanditaires et d’autres partenaires. Ça contribue grandement à lui donner de la crédibilité. C’est un ajout très intéressant dans un montage financier parce que ça diversifie les sources de revenus et ça rassure les partenaires qui seront éventuellement approchés.

    Les investisseurs sur ce genre de plateforme ont souvent des motivations plus nobles que juste faire du profit. Ils contribuent au projet pour supporter un entrepreneur, encourager une cause, dynamiser leur milieu de vie ou tout simplement parce qu’ils veulent avoir accès à un événement qui n’existerait pas sans ce financement. Il y a un esprit collectif qui se déploie autour du projet. Le succès d’un financement du genre est proportionnellement relié aux efforts qui sont investis dans les réseaux sociaux et à travers la communauté visée. Cet esprit collaboratif devient donc une clé maîtresse de l’atteinte du but fixé.

    Sur la majorité des plateformes, il n’y a pratiquement pas de risque pour les investisseurs, puisque le financement n’est accordé que si le montant minimum déterminé est atteint. Si un projet n’atteint pas son objectif, les investisseurs n’ont pas à débourser l’argent «promis». En cas de réussite, en échange de leur participation financière, ils recevront une récompense (aussi appeler avantage) qu’ils ont eux-mêmes choisie, habituellement proportionnelle au montant d’argent versé.

    Voici quelques exemples d’avantages reliés au milieu de la commandite et des événements:

    • Des billets gratuits • Un accès à une zone VIP • Des produits dérivés ou sous licence • Un repas avec la vedette du spectacle • Un téléchargement gratuit sur iTunes • Une commandite de valeur supérieure (un club de soccer européen offrait l’emplacement du logo sur les fesses des joueurs en échange d’une contribution de 500$, le tout avait une valeur de 250 000$)

    On l’utilise quand?

    L’idéal est de viser des besoins spécifiques attachés à un projet. Penser à des équipements, des éléments de programmation ou des initiatives avec un retour dans la communauté.

    Note : À éviter: nous avons besoin de 10 000$ pour notre festival. Préférable: nous avons besoin de 5 000$ pour avoir Mélanie Couture en spectacle et/ou nous avons besoin de 5000$ pour aménager un nouveau stationnement de 500 places.

    Quels sont les éléments de succès?

    Il ne faut pas croire que c’est magique comme moyen de financement. On doit mettre en place une stratégie et faire de gros efforts pour obtenir du succès. Voici quelques éléments pour atteindre vos buts dans votre campagne de financement collectif: • Plus votre réseau social est important plus vous aurez de chances de réussite. Les plus grands succès de financement collectif sont issus de promoteurs qui avaient de gros réseaux sur les médias sociaux et qui ont été en mesure de mobiliser leurs «fans» pour partager leur projet. • Ayez une présence web quotidienne et soutenue. La répétition est un des éléments de succès. Il faut donc diffuser le tout dans vos réseaux sociaux, dans vos infolettres et dans vos publicités. • Investissez dans votre vidéo. Sur plusieurs plateformes, c’est votre carte d’affaires et c’est cette vidéo qui fera connaître votre projet. Ne manquez pas l’occasion de faire une bonne impression. • Offrez des avantages intéressants. On s’entend que payer 50$ pour une paire de billets qui en vaudra 65$, ce n’est pas un gros gain. Pensez donc offrir quelque chose d’exclusif ou la valeur perçue est substantielle: une rencontre avec une personnalité, un accès arrière-scène, une conférence ou une affiche dédicacée. • Ajoutez des témoignages ou des éléments qui viennent supporter votre expertise. Toute information qui vous donnera de la crédibilité et qui pourrait rassurer un futur investisseur. • Séparez vos projets en phases. Il est plus facile de faire financer 3 tranches de 10 000$ qu’un gros projet de 30 000$, surtout si l’on est en mesure d’expliquer comment les tranches de financement sont reliées entre elles. • Soyez transparent et réaliste sur ce qui sera effectué avec le financement. Expliquez-le et faites-le réaliser aux investisseurs. Il faut les convaincre, les rassurer et les séduire. Imaginez-vous un peu comme dans l’émission L’Oeil du Dragon ou Shark Tank.

    Ce moyen de financement est très abordable. Les plateformes (site internet) ne conservent que 4 à 10% des recettes. Attention, il y a des ramifications légales reliés au transfert d’argent on doit donc monter les projets sur des sites locaux (canadiens). Dernièrement, nous avons dressé une liste de 10 ressources sur notre site internet, je vous invite à la consulter en ligne. http://bit.ly/10ressources_crowdfunding

    En résumé, nous pouvons facilement affirmer que le financement collectif est un nouvel outil qui s’ajoute à la boîte à outils des promoteurs et des entrepreneurs. Avec un taux de succès autour de 40%, ça vaut la peine de tenter votre chance et de voir les possibilités dans votre milieu. Il vous faudra investir de l’énergie et du temps, mais c’est le genre de solutions qui peut faire la différence dans certaines communautés.