• 21 avril: une date cruciale pour votre marketing mobile

    Depuis l’apparition des téléphones intelligents dans les années 2000, Internet a été rendu accessible sur les cellulaires et une nouvelle tendance de consommation est née. Cette tendance est rapidement devenu la norme, alors que plusieurs études démontrent que le trafic mobile rattrape rapidement (voir dépasse) celui des ordinateurs.

    Devant cette réalité, Google a fait énormément d’efforts pour adapter ses résultats de recherche mobiles en privilégiant les sites qui sont convenablement optimisés pour une utilisation mobile. Par exemple, les sites adaptés sont marqués avec une étiquette appropriée « mobile-friendly » dans les résultats de recherche, faisant augmenter le taux de clic des utilisateurs dans les pages de résultats de recherches mobiles.

    Le mois prochain, Google introduira un nouvel algorithme spécifique au mobile qui resserera encore plus la vis auprès des retardataires qui n’ont pas su se conformer à la nouvelle réalité mobile. Plusieurs chez Google affirment qu’il pourrait s’agir de la plus importante mise à jour de l'algorithme jamais vue. Mais avant tout, contextualisons un peu la place et l’importance de cette mise à jour.

    Le mobile en chiffres

    Selon une récente étude (décembre 2014) faite par PHD Canada et IAB Canada, les Canadiens passent aujourd’hui plus de la moitié de leur temps en ligne connectés depuis un mobile. Désormais, seulement un tiers des utilisateurs Canadiens accèdent à Internet à l’aide d’un ordinateur de bureau ou d’un ordinateur portable.

    Autre réalité importante: le comportement des utilisateurs mobiles sur les moteurs de recherche est très distinct de celui des utilisateurs sur ordinateur. Par exemple, les utilisateurs mobiles ont tendance à cliquer davantage sur le premier résultat des moteurs de recherche. En effet, sur le graphique ci-contre, on peut constater que la différence est grande entre les utilisateurs mobiles et desktop, puisque près de 30% des clics se font sur le premier résultat des SERPs sur mobile comparativement à 20% sur ordinateur.


    Source: http://www.iprospect.com/en/us/our-blog/the-time-for-mobile-first-thinking-is-well-upon-us/

    Google et le mobile

    Google avait jusqu’alors peu différencié les classements de ses résultats entre les recherches mobiles et sur ordinateur. Cependant, il était écrit dans le ciel que cela arriverait car les intentions d’utilisation et l’expérience recherchée diffèrent radicalement selon l’appareil utilisé pour naviguer sur internet.

    Aussi, Google avait commencé à annoncer la couleur avec sa mise à jour sur l’outil Google Webmaster Tool, donnant des informations sur la qualité des sites internet vis-à-vis du mobile, dans le but de s’assurer qu’un site est convenablement configuré pour le mobile et qu’il est visible sur les appareils modernes.

    Il y a ensuite eu le lancement de son outil Page Speed Insights, qui venait confirmer l’importance de la vitesse de chargement d’un site pour le référencement et qui faisait nettement la distinction entre le mobile et les ordinateurs.

    Enfin, nous avons récemment vu Google tester de nouvelles étiquettes «slow» sur ses pages de résultats de recherche pour indiquer qu’un site est lent à se télécharger auprès des utilisateurs.

    Vers un nouveau facteur de classement mobile

    Ces évolutions mettait la table à l'une plus grande annonce de la part de Google, qui a annoncé en février dernier la venue d’une mise à jour cruciale de son algorithme, prévue pour le 21 avril prochain.

    En effet, à compter du 21 avril 2015, le fait d’avoir un site web adapté au mobile deviendra un facteur de classement dans les résultats de recherche mobile. Ce changement affectera les résultats de recherche sur Google dans tous les pays et dans toutes les langues. En bref, si vous n’avez pas de site adapté pour le mobile, il sera pénalisé, voire retiré des résultats de recherche mobile.

    Heureusement, Google fournit déjà des outils pour tester sa plateforme numérique. Pour savoir si votre site est adapté au mobile selon Google, vous pouvez utiliser cet outil.

    Si vous avez accès à votre compte Google Webmaster Tools, vous pouvez aussi consulter le rapport «d’utilisabilité mobile».

    Indexation des applications mobiles

    Autre changement notable: Google a d’ores et déjà commencé à prendre en compte le contenu des applications mobiles comme facteur de référencement mobile. Qu’est-ce que cela signifie ? Et bien si vous possédez une application mobile et que celle-ci est indexée, vos utilisateurs connectés (les utilisateurs qui ont installé votre application et qui sont connectés à leur compte) pourront voir apparaître des extraits de vos pages d’application dans leurs résultats de recherche (snippets) si cela est pertinent avec leur requête bien entendu.

    Pour se faire, il faut que vous implémentiez l’autorisation d’indexation de vos applications – vous trouverez plus d’information dans ce guide «step by step» (disponible en français).

    Les conséquences pour votre marque

    Tout d’abord, cela va sans dire : prévoyez systématiquement le déploiement de vos activités numériques tant pour les ordinateurs de bureau que pour les mobiles et tablettes.

    Également, soyez plus convaincants que vos compétiteurs sur les supports mobiles. Optimisez l‘expérience de vos utilisateurs web sur le mobile, adaptez tous vos contenus mobiles pour qu’ils soient plus brefs et concis, développez plus de contenus en fonction de ce que vos utilisateurs recherchent.

    Par ailleurs, qui dit « mobile », dit « local » : votre site mobile mais aussi votre site global se doivent d’être optimisés pour le local. Renseignez donc de l’information sur vos succursales, vos horaires d’ouverture et vos spécificités locales. Pensez à compléter vos profils Google + et optimisez vos comptes Google My Business.

    Enfin, assurez-vous d’avoir des plateformes numériques, tant vos applications, sites web et sites mobiles, techniquement performantes notamment en terme de vitesse de chargement. Des optimisations sur la résolution de vos images, vos vidéos et vos widgets vont devenir nécessaires.

    En bref, pour ceux qui ignorent cette avertissement de Google, attendez-vous à ce que votre classement et votre visibilité sur les résultats de recherche mobiles baissent de manière significative. Ne soyez pas surpris si des mises à jour similaires et encore plus sévères suivent dans un avenir rapproché. Comme l’utilisation mobile continue de croître, Google ne devrait que récompenser davantage les expériences mobiles de haute qualité.

    ____________

    Par Caroline Dumon.

    Caroline Dumon est analyste d’affaires numériques chez iProspect.

    Suivez-la sur Google+, Twitter et LinkedIn.