• LOL INC.

    L’un des hommes d’affaires les plus inspirants à mes yeux est le propriétaire du brevet et l’inventeur de la découpe des manchons à verres à café. Il a breveté le concept! Quel visionnaire! Imaginez les redevances qu’il fait chaque jour sur un «Venti latte»!

    Quelques grands inventeurs de l’ère moderne n’ont pas levé l’index et clamé haut et fort la paternité d’inventions de notre quotidien, ils doivent s’en mordre les doigts… LOL! Qui est le génie qui a inventé le fameux et trop utilisé «LOL» qui agresse ma boîte de textos et mes différentes messageries et qui fête cette année ses 25 ans d’existence?

    LOL est l’acronyme de «laughing out loud». Est-ce parce que je consomme vraiment trop d’humour et que j’apprécie particulièrement le raffinement et les tournures de phrases humoristiques que je suis le seul à décrier l’abus de «LOL» dans tous les échanges? Dans «laughing out loud», il y a le mot «loud». Est-ce vraiment si drôle qu’il vaille la peine de le crier? Je m’excuse à tous ceux qui me trouvent rabat-joie, mais j’estime qu’il y a de l’abus.

    Pourtant, Trendwolves, une agence de tendance qui se concentre sur les jeunes consommateurs et que j’estime beaucoup, publie un aperçu des principales tendances émergentes pour 2015 et la tendance dite «lolology» devrait s’imposer afin d’influencer davantage influencer les jeunes en 2015.

    Rejoindre les jeunes en 2015

    Le rapport de Trendwolves s’intitulant «Bright Underground» recommande aux entreprises d’utiliser un ton général très positif et disjoncté dans leurs publicités. Car, s’amuser sera, plus que jamais, un élément central dans la vie des jeunes.

    Lolology (basé sur l'idéologie du rire, du plaisir, et du jeu) illustre à quel point les jeunes veulent tout simplement profiter de la vie. L'excitation, l'exploration de nouvelles choses amusantes (qu'ils découvrent surtout via Internet) aide vraiment les jeunes à profiter de ce qui est bon dans la vie et d'exprimer leur sens de l'humour. Les moments de joie que procurent ces petits moments deviennent des baumes aux petits soucis du quotidien.

    À quand une campagne des bonbons Mondoux aussi irrévérencieuse que celles de Skittles? Personnellement, je jalouse secrètement (de moins en moins discrètement… LOL) la campagne de Couche-tard au Québec pour la Sloche. Un beau risque pour une compagnie cotée en bourse! On en veut plus!

    Les origines de LOL

    J’ai eu beaucoup de difficulté à identifier les origines de ce fameux LOL. Étonnamment, selon une source dont je ne peux vérifier l’authenticité à 100%, sa première apparition aurait eu lieu… au Canada! Eh oui, sur un «bulletin board system» ou BBS appelé Viewline à Calgary en Alberta au Canada au milieu des années 80. Un utilisateur aurait dit quelque chose de si drôle dans la salle de «chat» qu’un utilisateur riant à gorge déployée en écho sur les murs de sa cuisine aurait répondu «LOL» marquant pour toujours notre quotidien. À titre de compensation pour mon malaise depuis les 25 dernières années, pourrais-je au moins avoir droit à cette blague tordante?

    L'utilisation de l'expression LOL se propage rapidement autour de Viewline, mais c’est à travers GEnie qu'il est vraiment devenu populaire. GEnie, à l'époque, était l'un des grands services en ligne (avec Compuserve et Prodigy), et les centaines de forums de discussion incluant les chambres de quizz «trivia». Un groupe de Viewliners ont trouvé ces chambres et, bien sûr, leur jargon s’est mélangé avec les habitués de GEnie.

    Bien sûr, LOL avait rapidement pris sa place au sein de ce nouveau groupe. LOL a été conçu pour être utilisé…seulement si vous avez vraiment éclaté de rire!

    Aujourd'hui, bien sûr, nous assistons à beaucoup de variations du premier LOL. La vraie utilisation de LOL aurait été contaminée selon l’un des premiers utilisateurs. Les gens l'utilisent de la même manière que «sourire» ou «hahaha». Wayne Pearson, cet utilisateur, avoue que de temps en temps, il essaie d'expliquer aux gens que LOL a un sens ou une utilisation spécifique, mais la plupart se moquent des origines.

    De son propre aveu, il affirme haut et fort que s’il avait eu la moindre idée de cette propagation, il aurait sauvegardé la conversation initiale qui a conduit à la création de l'acronyme. Hélas, à mon grand désespoir, il ne se rappelle même pas ce qui était tellement drôle!

    Wayne Pearson est convaincu que certain doutent de cette anecdote, mais il a tenu à immortaliser sur Internet la mémoire de ce phénomène de société.

    Avant le LOL, il y a eu le «smiley»

    Je me rappelle d’avoir lu un article, il y a quelques années, au moment où le créateur du sourire jaune essayait de breveter son idée.

    Bien que la première version du smiley se retrouve sur une affiche pour le film Lili en 1953, la licence et les droits juridiques sur la marque Smiley dans une centaine de pays est aujourd’hui la propriété de la Société Smiley. Sa filiale Smileyworld Ltd, à Londres, dirigé par Nicolas Loufrani, crée ou approuve tous les produits Smiley vendus dans le monde. La marque et le logo Smiley devraient se soustraire à une approbation de droits autant dans des secteurs tels que l'habillement, la décoration de la maison, de la parfumerie, des peluches, à la papeterie, à l'édition, et à travers des campagnes de promotion. Avis à l’auteur originel du LOL: The Smiley Company est aujourd’hui l'une des 100 plus grandes sociétés d'octroi de licences dans le monde, avec un chiffre d'affaires de 167 M$ US en 2012.

    Loufrani aurait même été en conflit avec Walmart, qui avait tenté de s’approprier le visage heureux dans sa campagne chute de prix. En Juin 2010, Walmart et la société fondée par Loufrani auraient réglé leurs 10 ans de litige devant la Cour fédérale de Chicago. Les termes restent confidentiels.

    Note: Saviez-vous que le mot «LOL» a été enregistré? Je doute que ce soit l’auteur initial de l’expression, mais la personne a flairé l’opportunité!

    LOL est OUT

    Selon plusieurs experts, l’acronyme LOL est out, mais l’esprit derrière ces trois lettres est plus que jamais d’actualité.

    Les gens qui tapent LOL n’ont aucune intention malveillante et tentent simplement d’exprimer par écrit qu'ils ont connu une réaction physique à ce qu'ils viennent de lire.

    En général, quand LOL est en réponse à quelque chose que quelqu’un a écrit et que cette personne aimait assez notre écrit pour éclater de rire, alors pourquoi voudrais-je écraser cette personne?

    Cela dit, sa surutilisation a augmenté à un point où ça crée de l'agacement. Mais, LOL est une réaction plus difficile à casser pour la raison mentionné précédemment. La naissance de LOL était très noble et par peur de mal paraître aux yeux de nos amis virtuels, très difficile à ridiculiser. Son inventeur est un génie car peu de gens sont capable de le rendre artificiel et banal.

    LOL est OUT, mais l’humour est plus que jamais d’actualité!

    Mon conseil pour les marques? Ne vous prenez pas trop au sérieux, soyez près de votre public cible afin de comprendre ce qu'ils veulent et ont besoin. Les médias sociaux sont évidemment partie intégrante de la vie des jeunes consommateurs et seront un beau terrain de jeu pour les marques qui oseront.

    Pour les marques qui veulent s’aventurer sur le terrain glissant de l’humour et du ridicule, poussez l’audace et n’essayez pas de vous protéger des conséquences de vos messages. Sinon, n’utilisez pas l’humour et ils vous apprécieront quand même. Beaucoup de jeunes consommateurs perdent tout simplement la foi en les marques, car elles manquent de crédibilité. Les jeunes consommateurs exigent simplement des marques qu’elles soient humaines et réelles, puis qu’elles montrent leur côté excentrique de temps à autres. Le ridicule intelligent des publicités de Skittles me fascine, mais si vous n’avez pas le cran ou les actionnaires pour approuver cette direction artistique, contentez-vous de trouver le ton qui vous représente le mieux. N’essayez pas de convaincre votre auditoire que vous êtes drôle comme l’un de nos politiciens dans l’un de mes moments fétiches de notre télé québécoise…

    Dans un moment d’anthologie en 2008 des Francs Tireurs, Stéphane Dion qui voulait convaincre Patrick Lagacé de son sens de l'humour, lui a raconté une blague. L'histoire de Paf le chien, «la plus courte du monde», qui se raconte à un enfant qui ne veut pas se coucher. «L'auto passe et Paf, le chien! Maintenant tu dors!», a raconté celui qui est devenu plus tard, très brièvement, chef du Parti libéral du Canada, en éclatant de rire. Le tout, devant un Patrick Lagacé un peu perplexe.