• Mettons la table sur 2015!

    Certaines tendances culinaires surprenantes prendront forme en 2015 et ce sont les jeunes «foodies» qui dicteront au cours des prochains mois les tendances et les nouveautés en supermarché et au restaurant.

    «Je commence maintenant très raaaarement mes journées sans un smoothie ou comme dirait Alex, un Smooooozie». Cette phrase tirée de «La routine matinale de Marilou» du site web 3 fois par jour a fait le tour de la toile au Québec durant les Fêtes, démontrant ainsi qu’ici aussi, les jeunes foodies ont la cote!

    Pour démontrer ce phénomène, une étude très intéressante du USA TODAY reposant sur des entrevues auprès des plus importants «gourous» culinaires permet de formuler certaines projections en alimentation et établir des tendances importantes qui devraient influencer les boîtes à lunch, les visites au restaurant ou les soirées entre amis pour 2015.

    Voici les 10 principales tendances alimentaires à surveiller ces prochains mois

    1. Ils font tout un plat!

    Je suis le premier à m’amuser de ma mère qui prend en photo les buffets. Il semble qu’elle ne soit pas si «out» qu’on le croit. En effet, les photos de nourriture et d’assiettes au restaurant se multiplient sur instagram.

    Il est révolu le temps où manger à l'extérieur était une expérience personnelle et privée. Parce que de nombreux «millenials» ont métamorphosé ce moment d’intimité en événement sur les réseaux sociaux, selon le cabinet de consultation en restauration Technomic. Ce phénomène très répandu contribue déjà à améliorer la présentation de vos assiettes et l’éclairage de vos restaurants préférés car les restaurateurs réalisent déjà que les réseaux sociaux se feront les juges de votre restaurant et souvent plus sévèrement que l’excellent et redoutable Thierry Daraize.

    2. Les brasseurs artisanaux brasseront de grosses affaires

    Les aliments qualifiés d'artisanaux, comme les bières artisanales sont généralement réalisés en petits lots avec des ingrédients locaux spécialisés. Non seulement cette tendance devrait connaître une importante croissance, mais les principaux fabricants d'aliments ne laisseront pas passer le train, selon le gourou alimentaire Phil Lempert.

    3. Voilà de quoi réjouir nos amis de la santé publique

    Adieu hamburger et frites! Bonjour, soupe et salade. Les repas d'enfants de meilleure qualité sera l’une des plus fortes tendances alimentaires de cette année, selon l'enquête de la National Restaurant Association regroupant 1300 chefs professionnels.

    4. Le chou-fleur est le nouveau chouchou

    Le chou-fleur détrônera le chou frisé comme étant le plus cool et le plus polyvalent des légumes selon les prédictions de Stacy Baas, stratège de marque et observateur de tendances au Earthbound Farm, l’un des plus grands producteurs de produits biologiques de notre voisin du sud. Il ne serait pas surprenant de retrouver un «mac & cheese» au chou-fleur ou une croûte à pizza au chou-fleur sur les menus en 2015.

    5. Le retour du muffin au pot

    Si le Grenier aux nouvelles n’a pas censuré la tendance numéro 5, eh bien je vous annonce que le cannabis aura sa place dans les assiettes des Américains en 2015. Comme plusieurs états des États-Unis ont légalisé la consommation de marijuana, cette redoutable herbe devrait être plus présente dans les produits de boulangerie, les bonbons et plusieurs autres aliments pour euphoriser certaines assiettes.

    6. Quel sera le prochain «superfruit»?

    Bien que la grenade, l’açai et le goji aient été très populaires auprès des consommateurs aventureux ces dernières années, un fruit appelé baobab africain (prononcé "bowbab") pourrait les détrôner en 2015, dit le chef Mareya Ibrahim, alias «The Fit Foodie». Ce fruit est une excellente source de fibres et de calcium et devrait de plus en plus apparaître dans les boissons, les produits de boulangerie et les céréales.

    7. Une année de restos branchés

    La sirène de Starbucks surfera beaucoup sur le web cette année et le Mayor Mccheese de McDonald risque d’être plus actif sur foursquare. En 2015, les chaînes expérimenteront de nouvelles technologies pour fabriquer et vendre des aliments. Ce sera l'année où la magie électronique s’échappera des cuisines de restaurants pour s’inviter dans votre quotidien.

    8. Je mangerais bien un morceau!

    Préparez-vous à boire votre nourriture et de manger vos boissons, selon les prédictions de Earthbound Farms. Les produits sans pulpe seront moins populaires, nous rechercherons les boissons en bouteille avec des fruits entiers, les légumes et les herbes que nous pourrons mâcher.

    9. Des légumes… dans votre yogourt!

    Les yogourts à base de fruits trop sucrés continueront à perdre des parts de marché au profit… des yogourts aux légumes! Ne vous étonnez pas de croiser un yogourt à la betterave, côtoyant un autre à la tomate et courge musquée dans une épicerie près de chez vous prochainement. Pas convaincu? C’est la prédiction de **Baum + Whiteman LLC**, simplement l’un des cabinets reconnu pour la création de deux des plus grands restaurants du monde et derrière le plus grand nombre de restaurants trois étoiles aux États-Unis.

    10. ZZZ… ou l’appel du Z

    Bien sûr, les «millenials» seront des ambassadeurs à charmer, mais en 2015, les restaurants et les fabricants de produits alimentaires vont commencer à se recentrer sur la génération Z, la jeune génération, née en 1995 et plus tard, selon le rapport de Technomic. Entre autres choses, cela se matérialisera notamment par des expériences gastronomiques plus impressionnantes, plus visuelles et, oui, malheureusement pour certains, la musique plus fort!

    Conclusion

    Les cours d’éducation familiale étant révolus au Québec depuis plusieurs année, l’engouement pour la cuisine ne semble pas s’être estompé auprès d’un groupe émergent de jeunes foodies. Si la tendance se concrétise au Québec, la casserole représentera encore en 2015, la liberté d'expression et la liberté d'association, mais dans un tout autre contexte auprès de nos jeunes!

    __________

    La description des 10 tendances alimentaires de ce billet est une adaptation libre, personnelle et québécisée d’un article du USA TODAY du 10 janvier sur les tendances alimentaires 2015.