UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Rédaction web: 4 résolutions pour 2015!

    La rédaction web est une pratique parfois nébuleuse pour certains. Rassurez-vous toutefois, elle n’a pourtant rien d’insoluble! C’est pourquoi, en cette nouvelle période de l’année, je vous encourage à prendre certaines résolutions à ce propos.

    Oui, je sais, plusieurs des résolutions, professionnelles ou personnelles ne sont tenues que quelques mois (et encore!). Mais je vous suggère de vous pencher sur celles que je vous propose. Vous verrez assurément la qualité et l’efficacité de votre production de contenu éditorial joyeusement grimper.

    Écrivez sur une base régulière

    Ce n’est très certainement pas la première fois que vous l’entendez celle-là. Mais je me permets de la réitérer encore une fois. Rédiger régulièrement, c’est à la base d’une bonne stratégie de contenu. Même si nous sommes tous (ou presque) des cordonniers mal chaussés (moi la première!), je vous assure qu’écrire est une habitude qui peut se développer et se perfectionner au fil du temps.

    Donc, pour cette année, fixez-vous comme défi d’écrire sur une base constante. Ne vous en demandez pas trop au départ. N’allez pas écrire 7 ou 8 billets de blogue, par exemple, pour ensuite garder le silence radio pendant des mois. Allez-y plutôt d’un billet par mois, si vous n’êtes pas très familier avec la pratique. Mais respectez votre engagement! Vous verrez les résultats.

    Dotez-vous des bons outils de rédaction

    Il est bien difficile de rédiger du bon contenu lorsque l’on ne dispose pas des bons outils pour écrire. Rien de plus logique. Qui parmi vous a envie de sortir courir s’il n’a pas les bons accessoires de sport? C’est pourquoi je vous lance le défi de prendre la résolution de vous acheter les bons outils pour rédiger des contenus de qualité.

    Je vous parle ici d’outils linguistiques que l’on peut retrouver en ligne, mais aussi hors ligne. Je vous invite donc à actualiser vos manuels classiques (dictionnaire, recueil de grammaire, etc.). Dotez-vous aussi d’un logiciel comme Antidote. Il ne fait pas tout le boulot à votre place, mais il est capable de repérer bien des choses.

    Je vous conseille aussi de vous constituer un carnet de blogues de référence sur les pratiques de rédaction web. Si vous êtes familier avec l’anglais, vous apprécierez très certainement la lecture de Hubspot, par exemple. Il regorge de bons conseils. Pour ma part, j’aime aussi beaucoup les propos de CopyBlogger. Mais à vous de voir ce qui vous enchante le plus.

    Intéressez-vous au SEO

    Quand j’ai commencé à m’intéresser au référencement organique, je ne savais pas trop trop par où commencer. Je vous le concède, si l’on ne s’en est jamais approché, c’est un domaine qui peut sembler un peu rebutant. Toutefois, je vous assure qu’il n’en est rien si l’on y va petit à petit.

    Consultez de bons sites, blogues ou livres sur la question. Vous verrez que le web regorge de bonnes ressources pour aborder le référencement organique avec toute la simplicité du monde. Vous pourrez progresser à votre rythme et ainsi intégrer lentement mais sûrement cette pratique à votre façon d’écrire. Vous verrez que les résultats de votre écrire s’en sentiront sur les moteurs de recherche. Pour commencer, faites un détour par les excellents sites SearchEngineJournal ou encore SearchEngineLand. Leurs articles, rédigés en anglais, sont courts, mais toutefois très accessibles.

    Approfondissez vos recherches

    Rien de tel que de se monter un bon dossier de recherche afin de bien rédiger. Ça évite les phrases qui tournent à rien ou encore les textes vident d’éléments pertinents. Malheureusement, certains sont si tentés par l’envie d’écrire, qu’ils sautent cette importante étape de recherche d’informations.

    Afin d’y remédier, je vous suggère de prendre la résolution de vous accorder un petit délai afin de rassembler quelques informations pertinentes afin d’écrire. Que ce soit à l’interne ou sur le web, vous serez surpris de voir combien il est possible d’ajouter de la valeur à un texte en y ajoutant davantage de sources pour appuyer ses propos.