• Découvrez un nouveau bassin de candidats expérimentés avec Interconnexion

    Le programme Interconnexion, déployé par la Chambre avec le soutien financier d’Emploi-Québec, a pour but de contribuer à l’intégration professionnelle d’immigrants qualifiés en permettant aux entreprises montréalaises de rencontrer des candidats ayant de l’expérience et des compétences dans leur secteur professionnel.

    Interconnexion organise différentes activités de jumelage, entièrement gratuites, telles que des séances d’entrevues éclair ou des stages pouvant durer jusqu’à quatre semaines.

    Rencontre de Rose du Cameroun

    Dès son arrivée au Québec en juin 2013, Rose Arlette Assoukouma, titulaire d’une maîtrise en génie logiciel et expérimentée en analyse fonctionnelle Java, se met activement à la recherche d’un emploi dans le domaine les technologies de l’information (TI). Après plusieurs entrevues sans succès, elle s’inscrit au programme Interconnexion de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Quelques semaines plus tard, la Chambre communique avec elle pour prendre part à la série d’activités d’orientation Interconnexion, cette fois consacrée au secteur des TI, qui a lieu en octobre:

    1. formation sur le réseautage et la communication;
    2. conférence avec des acteurs du secteur;
    3. séance d’entrevues éclair avec des recruteurs d’une dizaine d’entreprises;
    4. 5 à 7 de réseautage «Main-d’œuvre et diversité».

    C’est lors du 5 à 7 qui clôt son passage à Interconnexion que Rose fait la rencontre de Nicolas Clusiault, recruteur TI chez Momentum Technologies, une entreprise de Québec ayant un bureau à Montréal. Mettant en pratique ses nouvelles capacités de réseautage, Rose engage la conversation et échange avec M. Clusiault sur les défis de son intégration professionnelle. Impressionné par la détermination de Rose, il tente de la rassurer en lui parlant de l’exemple de son organisation. Chez Momentum Technologies, 50% du personnel est issu de l’immigration. La PME de services-conseils, qui recrute sur place et à l’international, compte 120 employés de 20 nationalités différentes.

    Une personnalité et des compétences marquantes

    M. Clusiault collabore avec le programme Interconnexion de la Chambre depuis trois ans. Il apprécie particulièrement la «solide préparation fournie aux candidats immigrants et la vision prédominante sur les besoins des entreprises». Il juge essentiel de s’entourer de partenaires qui œuvrent auprès des immigrants en contexte de pénurie de main-d’œuvre.

    À la suite du 5 à 7, M. Clusiault repense à sa conversation avec Rose et conclut qu’il a réellement apprécié sa vivacité d’esprit: «Rose avait vraiment une personnalité “5 étoiles”! On m’a souvent dit qu’une personne qui rayonne va loin. J’avais le goût de voir son CV et d’évaluer s’il y avait une possibilité pour qu’elle se joigne à notre équipe.»

    À la première lecture du CV, M. Clusiault avoue candidement: «Comme plusieurs CV de professionnels issus de l’immigration, il m’a fallu faire un tri pour cibler ses réelles compétences et son expertise dominante. Ailleurs dans le monde, les gens sont plus généralistes. Ici, nous sommes dans un monde de spécialistes. Heureusement, j’ai appris avec le temps à lire leurs compétences entre les lignes.»

    De Yaoundé à Québec, en passant par Montréal: le rêve d’une vie à la québécoise

    Quelques jours plus tard, Momentum Technologies reçoit une demande d’un client qui cadre bien avec le profil de Rose. Comme M. Clusiault, le client est enchanté par Rose. M. Clusiault coordonne donc le déménagement de cette dernière à Québec. De fil en aiguille, Rose et la famille Clusiault se lient d’amitié. Ils fêtent même la soirée du 25 décembre ensemble, en compagnie d’un autre employé immigrant de Momentum.

    L’histoire de Rose touche beaucoup M. Clusiault: «Rose a rêvé d’une vie à la québécoise. Encore aujourd’hui, elle travaille fort pour vivre celle-ci la tête tranquille. À mes yeux, nous avons une responsabilité sociale envers ces gens qui viennent remplis d’espoir et rêvent de contribuer au développement économique et social de notre société.»

    Quant à Rose, elle admet qu’en tant que nouvelle arrivante, la quête de l’information juste est ardue. Elle souhaite que son expérience serve d’exemple aux employeurs: «Je conseille aux entreprises d’être réceptives à l’idée d’employer de nouveaux immigrants. Elles pourraient bien y trouver leur perle rare!»

    Le programme Interconnexion

    Depuis sa création en octobre 2010, le programme Interconnexion, c’est:
    • 5 000 inscriptions aux activités, dont plus de 1 000 stages
    • 600 entreprises
    • 3 000 nouveaux immigrants qualifiés
    • 80% des immigrants qui estiment qu’Interconnexion a eu un impact important sur leur intégration professionnelle
    • 98% des entreprises qui considèrent qu’Interconnexion leur a permis de constater le potentiel et les compétences des chercheurs d’emploi issus de l’immigration
    • 65% des participants au programme au cours de la dernière année qui ont obtenu un emploi dans leur domaine professionnel