UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • Réseauter ou ne pas réseauter, là est la question?

    Si l’idée de faire du réseautage d'affaires vous semble une tâche titanesque, compliquée, voire inquiétante, cette chronique est pour vous. Que vous soyez réservé et timide ou verbomoteur et extraverti, mettre en place un bon réseau de contacts peut, sans l’ombre d’un doute, vous rapporter beaucoup.

    La recette du réseau varie pour chacun. Certains ont établi des réseaux dès l’université et les cultivent soigneusement, alors que d’autres ont besoin d’appartenir à un ou plusieurs groupes formels, par l’entremise d’associations professionnelles qui rassemblent des gens de leur profession ou de leur industrie. Ne perdez pas de vue que la raison d’être du réseautage est de créer des possibilités d'échanges, de références professionnelles ou de rencontres profitables entre entrepreneurs dont l’objectif sera de faire avancer votre entreprise.

    Vous voulez un réseau, mais lequel?

    Avant même de déterminer si on désire prendre part aux activités de l’un de ces groupes, il faut d’abord déterminer vos objectifs et surtout le temps dont vous disposerez pour vaquer à ses activités de réseautage. Ensuite, il faut choisir entre réseautage organisé ou réseautage maison grâce à des moyens développés sur-mesure et établis en fonction de votre plan de match d’affaires.

    Un bon nombre d’entrepreneurs pensent que le réseau d'affaires est une méthode plus efficace que les efforts dépensés en publicité ou en relations publiques. Je ne suis pas tout à fait d’accord, surtout lorsqu’il s’agit de petites entreprises innovantes, mais il faut tout de même avouer qu’avoir un réseau de contacts solide peut vous apporter énormément d’opportunités d’affaires si vous l’entretenez bien. La clé du succès en réseautage est la communication continue avec ses contacts.

    Il ne faut pas se contenter d’appeler l’un de nos contacts quand on a besoin d’un service ou d’une référence, il faut entretenir la relation grâce à des courriels, des appels téléphoniques et des rencontres informelles qui vous permettront de rester dans l’entourage des ces personnes importantes. Un bon conseil : fixez-vous des objectifs hebdomadaires et mensuels pour entretenir votre réseau. Sans quoi il est trop facile de remettre un courriel, un appel, mais surtout une rencontre à plus tard quand on aura le temps… Et il faut aussi penser à recommander les gens de son réseau à d’autres personnes de notre réseau.

    L’activité de réseautage est peu coûteuse et elle repose davantage sur un engagement personnel que sur l'argent détenu par une entreprise. Il ne faut jamais repousser l’idée de faire partie d’un réseau formel, il faut par contre évaluer si cela vous convient.

    Les réseaux organisés et formels

    Ainsi, s’engager dans un réseau d'affaires organisé comme les chambres de commerce, les associations d’affaires régionales ou le BNI (Business Networking International) demande non seulement de la volonté, mais un engagement sérieux. Ces groupes se rencontrent de façon hebdomadaire ou mensuelle dans le but d'échanger des besoins et se donner des références professionnelles en vue d’agrandir votre clientèle.

    Parallèlement à l’activité de groupe, les membres se rencontrent souvent en tête-à-tête pour construire des relations personnelles en dehors du cercle. Mais sachez que la plupart de ses organisations ont des processus formalisés de réunion, des règles d’encadrement assez strictes et exigeantes, en plus de nécessiter l’achat d’un abonnement annuel assez dispendieux. Pour être membre d’une chambre de commerce d’envergure ou un groupe local du BNI, vous devrez dépenser près de 800,00 $ par an et rajouter les frais de repas ou d’activités qui s’y rattachent.

    Le réseautage d'affaires formalisé est, à mon avis, un peu démodé, voire dépassé. De nos jours, pour avoir du succès en affaires mieux vaut miser sur une synergie entre le réel et le virtuel et naviguer dans différents groupes au moment le plus opportun pour vous. Ainsi, une première étape serait de vous configurer un compte sur LinkedIn afin de vous joindre à des groupes de discussion et prendre part à leurs activités externes.

    Faites des recherches et ajoutez toutes les personnes que vous connaissez et que vous rencontrez parallèlement. Le but est d’élargir son cercle de connaissances et de multiplier les chances de faire de vraies rencontres.

    Le réseautage d’affaires moderne

    N’oubliez pas que le réseautage d'affaires consiste à ouvrir son carnet d'adresses dans un cadre « réel », c'est-à-dire matérialisé par des hommes et femmes d'affaires. En étant visible dans une communauté virtuelle, vous risquez de voir passer des événements ou d’être invité à une rencontre organisée sur un réseau social grâce à Magenda, Eventbrite, Viadeo ou même Meetup.

    Je ne vous suggérerai pas de groupe en particulier, car les options sont nombreuses et de nouveaux groupes naissent chaque jour. Utilisez les moteurs de recherche et la plateforme LinkedIn pour découvrir les options et adhérez aux mêmes groupes dont font partie les contacts que vous admirez et qui ont du succès.

    Mais pour réussir la portion virtuelle de votre réseautage, vous devez garder votre curriculum vitae, profil bio et LinkedIn dans un ordre parfait. Soyez factuel, clair et complet. Et il est très important de ne jamais se vanter et de dire la vérité, car les tricheurs sont rapidement débusqués!

    Beaucoup de gens font le contraire: ils font des déclarations arrogantes dans un article ou par courriel, mais leur profil ne présente pas les détails les plus élémentaires ou pire ils n’arrivent pas à expliquer leur succès lors d’une vraie rencontre. Vous devriez donc vous assurer qu'il soit très facile pour ceux qui consultent vos profils afin de voir ce que vous avez accompli et ce que vous offrez. Utilisez des mots clés populaires qui sont tapés dans les moteurs de recherche afin d’être plus rapidement repérés.

    Vous devriez indiquer vos réalisations en termes de «comment vous avez aidé les autres». Si vous avez des clients, décrivez les bénéfices qu’ils ont retirés à travailler avec vous. Mieux encore, demandez-leur de faire un témoignage. Finalement, rendez-vous utile en partageant les meilleurs articles, billets de blogue, commentaires et sujets de discussion qui pourraient aider d'autres personnes.

    La mauvaise façon d'obtenir un nouveau client est de dire: «Je suis le meilleur, embauchez-moi!» La meilleure façon est de se rendre si utile que ça deviendra évident pour les autres que vous êtes quelqu'un qui apporte beaucoup de valeur et qu’il est important de vous avoir à ses côtés pour affronter les défis difficiles et sortir gagnant.

    Peu importe votre modus operandi, n’oubliez jamais que ce n’est pas le nombre de personnes que compte votre réseau qui est important, mais bien la qualité, la confiance et la fidélité de vos contacts qui vous permettra de progresser!