• Ce que Google a fait pour le marketing depuis 15 ans

    En ce mois de septembre 2013, le 15e anniversaire de Google est sur tous les tags. Originellement baptisé BackRub, le géant du web, né en 1998 dans un garage de Californie, souffle en effet une bougie de plus ce mois-ci. Par contre, il semble difficile de savoir exactement quand… Certains se souviennent du 4 septembre, d’autres du 7 et le concerné semble s’être arrêté sur le 27, si l’on s’en tient aux célébrations des années précédentes. Toujours est-il que Google a désormais 15 ans, l’âge d’un adolescent en pleine croissance!

    Bien que certains concurrents (notamment Yahoo!) fussent alors déjà installés sur le marché, Google a immédiatement connu le succès fou qu’on lui connait et une croissance démesurée. Ses fondateurs, Larry Page et Sergey Brin, n’avaient pas imaginé à l’époque qu’ils avaient entre les mains un concept qui allait révolutionner la planète entière. Aujourd’hui, Google acquière une nouvelle compagnie chaque semaine et répond à plus un nombre incalculable de requêtes formulées chaque jour sur son moteur de recherche.

    Faisons le point sur ce que notre cher ami a changé dans le monde grandissant du marketing depuis 15 ans.

    La mondialisation des industries, la globalisation des concepts

    Avant Google, le web était d’avantage un vaste serveur de données, accessible uniquement à ceux qui savaient ce qu’ils cherchaient. Le fait d’offrir un moteur de recherche puissant, rapide, intuitif et exhaustif a révolutionné la façon d’utiliser internet et a supprimé toutes frontières entre les données. D’un point de vue marketing, l’arrivée de Google a permis de propager l’information sur les innovations, les idées les tendances beaucoup plus loin et à beaucoup plus de monde. On est alors entré dans une sorte de mondialisation du marketing: les entreprises ont désormais le monde à leur portée, les idées voyagent et se propagent.

    Prise d’importance des sites internet corporatifs

    La praticité du moteur de recherche a aussi habitué les gens à naviguer sur internet pour faire des recherches d’information diverses, trouver un endroit où aller manger ou un magasin près de chez eux… Il est donc devenu vital, depuis lors, d’avoir un site internet pour chaque entreprise sous peine de louper de nombreuses ventes provenant du web et des recherches sur Google!

    La prise de pouvoir des consommateurs

    Google est aussi arrivé avec la tornade du phénomène de blogging. Il a d’ailleurs racheté Blogger très rapidement et s’est positionné sur une politique de contenus. Le commun des mortels est désormais capable de s’exprimer en ligne et, à chaque question posée sur Google, il y a une réponse dans les forums, les réseaux sociaux, les billets de blogue, etc… La révolution Google a donné le pouvoir au consommateur dans le sens où il lui a donné la parole sur la scène mondiale. Les entreprises n’ont alors plus d’autres choix que de les satisfaire et le marketing de s’y adapter en modifiant ses techniques et son approche générale.

    Explosion du marketing de contenus

    Google étant rapidement devenu leader sur le marché de la recherche web, il a désormais toute autorité pour imposer ses propres règles du jeu. La dernière réforme, Google Penguin, en atteste: la qualité des contenus prime avant tout! Seuls les sites ayant du contenu très pertinent et de qualité seront visibles en top de recherche. Les industries n’ont donc plus le choix, elles doivent non seulement être présentes en ligne avec un site, mais aussi fournir régulièrement des contenus exclusifs et intéressants si elles veulent rester en course. Ce n’est pas pour déplaire aux rédacteurs professionnels qui regorgent d’inventivité et d’originalité pour publier des articles à succès.

    Naissance de la pratique du SEO

    Il n’est plus question d’imposer ses idées au consommateur, mais de lui offrir ce qu’il cherche. 60% des internautes cliquent sur l’un des trois résultats de leur recherche. Il est donc devenu plus que primordial pour les entreprises d’optimiser leurs remontées sur Google, c’est ce qu’on appelle le SEO (Search Engine Optimisation). Très technique, cette activité d’optimisation du référencement est aussi en partie une conséquence de l’existence de Google, qui est alors venue s’imposer comme une évidence dans le milieu du marketing. Au Canada, environs 92% des recherches sont aujourd’hui faites sur Google! Il est donc recommandé d’avoir un site qui soit parfaitement adapté aux règles et contraintes qu’il impose pour le référencement.

    Des nouvelles opportunités publicitaires

    Google a aussi su saisir les opportunités qui s’offraient à lui en offrant aux marqueteurs du monde entier des espaces publicitaires aux audiences vertigineuses ainsi que des outils d’analyse pratiques. Google Adwords est né, ainsi que Google Analytics, Google Planner et l’immense toile de sites composant le «Réseau Diplay». Google a trouvé le moyen de monnayer la visibilité à laquelle il a accès. Une source de revenus non négligeable pour l’entreprise qui, on se souvient, en avait presque inquiété certains qui se questionnaient sur son modèle économique! «I’m feeling lucky», a-t-il partagé sur son premier post Twitter.

    Avec un capital de près de 300 milliards de dollars US, le géant Google s’est placé dans une position de quasi-monopole et impose aujourd’hui ses propres règles du jeu auxquelles les entreprises – dixit les agents du marketing – se doivent d’être fidèles. Avant Google, le marketing dictait au consommateur ce qu’il devait acheter. Aujourd’hui, 15 ans plus tard, Google impose au marketing de s’adapter aux desideratas des consommateurs.

    Par Guillaume Bouchard – CEO de iProspect

    Sources:
    Businness Insider
    Web Rank Info
    Journal du Net
    SEO Web