• Le rapport des Québécois au vieillissement et à leur corps

    Dans notre société axée sur la beauté, la jeunesse et la performance, les notions de vieillissement et d’appréciation ou non de son corps suscitent de nombreuses réactions et nous interpellent tous. Avec la 4e édition de l’enquête Découvrez le vrai visage du Québec, nous avons sondé les Québécois sur ces thématiques et les résultats sont fort intéressants.

    La firme Léger Marketing a été mandatée pour évaluer l’opinion publique québécoise à propos de plusieurs enjeux et faits de société et plusieurs questions portaient sur ces sujets. La cueillette des données s’est déroulée entre le 12 juillet et le 10 septembre 2012 auprès de 22 200 adultes de 18 ans et plus, résidant dans 111 localités du Québec.

    Ces informations sont précieuses pour mieux connaître les millions de personnes qui lisent chaque semaine le journal hebdomadaire de leur communauté et de façon générale pour mieux comprendre notre société. Les résultats démontrent que le Québec est loin d’être monolithique et que des variations sont observées selon les régions. Voici donc les faits saillants de ce volet de notre vaste enquête sociale.

    Vieillir: difficile pour le quart des Québécois
    Pour 26% des répondants, il est beaucoup ou assez difficile de vieillir et ce que les gens trouvent le plus difficile dans le fait de vieillir est l’apparition des «petits bobos» avec un taux de 60% et la baisse d’énergie avec 58%. C’est à Montréal (Plateau Mont-Royal) qu’il est le plus difficile de vieillir avec un résultat de 41% et à Bécancour/Nicolet/Pierreville/Saint-Léonard-d’Aston qu’il est le moins difficile avec un score de 14% seulement.

    La trentaine: la décennie idéale pour la majorité
    Selon les résultats de l’enquête, c’est la trentaine qui est considérée comme la plus belle décennie dans une vie avec un taux de 32% suivi de la vingtaine avec 25%. Toutefois, une grande majorité des 18-29 ans (56%) sont d’avis que c’est la vingtaine qui est la plus belle décennie. Je remarque aussi que les 20-30 ans, peu importe où ils sont au Québec, choisissent majoritairement leur décennie, les 30-40 ans optent aussi pour leur propre décennie. Mais à partir de 40 ans, le point de rupture survient, alors que si vous avez 45, 55 ou 65 ans, la trentaine demeure vos meilleures années!

    Les hommes ont plus tendance à aimer leur corps que les femmes Les hommes ont un regard plus favorable sur leur corps alors que 69 % d’entre eux, contre 57% chez les femmes, affirment aimer leur corps. De plus, une femme sur dix avoue ne pas aimer du tout son corps et 15% d’entre elles songent à avoir recours à la chirurgie esthétique dans les prochaines années alors que ce taux n’est que de 5% chez les hommes. C’est à Montréal (Outremont) que l’on aime le plus son corps au Québec avec un résultat de 71% et à Forestville/Les Escoumins que le taux est le plus bas avec 45%.

    Les chirurgies les plus populaires? En première position, la liposuccion, suivie de la chirurgie des seins, tandis que le fameux «facelift» ferme la marche.

    Corps et publicité
    Dans l’ensemble, près de la moitié des Québécois (47%) se sentent indifférents lorsqu’ils voient des publicités mettant en valeur des corps d’hommes ou de femmes. Plus les Québécois sont âgés, plus ils sont indifférents aux publicités mettant en valeur des corps d’hommes ou de femmes. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à se sentir choquées ou complexées (ou les deux) en voyant des publicités mettant en valeur des corps d’hommes ou de femmes (35% contre 13%).

    La suite de l’enquête…
    Ne manquez pas le prochain volet de cette vaste étude, Découvrez le vrai visage du Québec, où il sera question des médias sociaux et des styles de vie, alors que nous apprenons que 92% des Québécois affirment avoir une dépendance.

    Lire la première partie de l'enquête ici. Lire la seconde partie de l'enquête ici.