UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • L'œil du rédacteur — Pleut-il averse ou à verse ?

    Oui, la tentation est forte d’écrire « il pleut averse » puisque cela semble tomber sous le sens. Cependant, l’expression s’écrit bel et bien « il pleut à verse », laquelle tient son origine de la locution plus ancienne « il pleut à la verse », comme si quelqu’un versait des seaux d’eau sur la tête des gens.

    D’ailleurs, puisqu’il est question d’averses, est-il correct de spécifier le type d’averses, c’est-à-dire d’annoncer des averses de pluie, de neige ou de grêle ? En fait, le mot averse signifie une pluie subite et abondante, parfois violente, mais toujours de courte durée. Il est donc redondant de parler d’averses de pluie. Par contre, il est tout à fait correct d’annoncer des averses de neige ou de grêle.

    -

    Sylvie Goulet, rédactrice agréée de la SQRP

    Pour nous écrire : info@sqrp.org