• 4 raisons qui expliquent la présence faible d’Amazon au Québec

    … et pourquoi tout ça s’apprête à changer

    Au eCOM MTL, le patron d’Amazon au Canada, Alexandre Gagnon, parlait de la sous-représentation d’Amazon sur le marché québécois. Voici, selon nous, les 4 raisons principales qui pourraient expliquer ce phénomène qui, soyons francs, est temporaire.

    1. Des prix justes, mais pas exceptionnels

    Outre les livres, les prix des items sur Amazon sont souvent similaires aux prix disponibles ailleurs, ce qui trahit un peu la réputation de « prix imbattables » sur Amazon. L’exemple ci-dessous montre la différence entre Amazon.ca et Amazon.com pour le même item. Item qui, en date d’écrire ces lignes, pouvait être acheté pour 49,99 (CAD) chez un détaillant en ligne canadien.

    Bien que cet exemple ne tient pas compte des différences de devise et de la différence des marchés des 2 pays, en ce qui concerne le magasinage en ligne, la perception compte.

    2. Le facteur francophone.

    Amazon aura mis du temps à mettre au point le système qui permet à tous ses items d’être bien présentés dans les autres langues, notamment le français. Résultat? Si les mots ne sont pas les bons, la recherche fonctionne mal, les résultats déçoivent et le consommateur va voir ailleurs. « Qui ne trouve pas n’achète pas. »… Mais ceci s’apprête à changer. Comme l’explique M. Gagnon au salon eCOM MTL, « On travaille avec des systèmes qui offrent 50 millions de produits à traduire en français, il a fallu aller chercher des technologies pour faire de la traduction. »

    Le français est maintenant une option sur Amazon et la qualité des traductions s’améliorent perpétuellement.

    3. Amazon n’a pas encore décodé la persona du consommateur québécois.

    Alexandre Gagnon dit, « ma conclusion, c’est que, collectivement, et j’inclus Amazon là-dedans, on n’a pas fait un travail suffisant pour satisfaire le consommateur [québécois].

    Pour les détaillants qui gèrent un enjeu similaire, on se permet de suggérer Le Code Québec, de Jacques Nantel, qui dévoile les sept traits identitaires des Québécois, basé sur 30 ans de sondages québécois en ligne.

    4. Amazon Prime — pas à la hauteur… pour l’instant.

    L’abonnement Prime, si primé aux États-Unis, offre la livraison le jour même, des escomptes et accès privilégiés – comme le « Prime Day » en plus d’offrir accès à un service de streaming de médias et des contenus exclusifs.

    Mais peu de ceci est disponible au Québec.

    Présentement il n’y a que 2 villes au Canada (Toronto et Vancouver) qui bénéficient de la livraison de commande le jour même, service qui tarde à faire son apparition au Québec. Donc pour les consommateurs québécois, l’abonnement Prime se limite à avoir la livraison sur 2 jours gratuite — avec l’abonnement de 79 $ par année.

    Les chiffres montrent qu’un abonné Prime consomme plus régulièrement sur Amazon — ce qui nous permet de supposer que dès que Prime sera une proposition plus alléchante pour le consommateur québécois, les abonnements suivront — ainsi que l’augmentation du volume d’achat sur Amazon.ca.

    « Quand je regarde [les] chiffres de ventes par province, il y a une sous-pénétration au Québec. Ce qui signifie qu’on a beaucoup d’opportunités. » — Alexandre Gagnon, Vice-Président Amazon Canada et Amazon Mexique à la 7e édition de eCOM MTL, le 13 septembre 2017.

    Chaque détaillant au Québec doit se préparer

    Nous savons déjà que Amazon cherche à perturber les marchés divers. Les compagnies B2B et B2C au Québec devraient se préparer pour la tempête.

    Ceci veut dire 2 choses :

    1) Les compagnies devraient être capables de vendre leur stock sur Amazon afin de ne pas se faire déplacer quand le marché québécois s’ouvre.
    2) La capacité technologique des commerçants d'ici doit remonter d'un cran pour être compétitifs. Par exemple :

    • livraison plus rapide
    • un service à la clientèle fiable
    • une augmentation de la vitesse de chargement de la page
    • une panoplie de produits offerts
    • des filtres sur la page pour facilement trouver le produit voulu
    • une fonctionnalité de regroupement («ce produit pourra vous intéresser»)
    • et de l’information détaillée pour chaque produit

    La présence faible d’Amazon au Québec s’apprête à changer. Absolunet peut vous aider à faire le pont