• L'art de se faire voir (en quelques mots-clés)

    Une entreprise montréalaise spécialisée dans le marketing numérique joue un important rôle dans la visibilité sur le web de géants tels que Ricardo Media, le Cirque du Soleil et Ubisoft. Discussion sur le sujet en compagnie d’Augustin Vasquez-Lévi, président et fondateur d’AOD Marketing.

    La conversation se déroule entre un expert et un néophyte. Au bout du fil, un charmant gentleman répondant au nom d’Augustin Vaquez-Lévi ne se fait pas prier pour répéter certaines des informations transmises au journaliste. « Imagine que tu as un site web qui attire beaucoup de visiteurs, me vulgarise-t-il, mais que tu souhaites changer ton nom de domaine sans toutefois perdre ton trafic. Ou encore que tu te lances en affaires et que tu veuilles que ton produit sorte dans les premiers sur Google lorsque tu tapes une description sommaire de ce que tu cherches. C’est à ce moment que tu nous appelles. Comme n’importe quel entrepreneur qui œuvre sur le web, tu cherches à faire croitre ou à garder la visibilité que tu as chèrement acquise jusqu’ici. Cela fait partie des défis que mon équipe et moi relevons au quotidien pour nos clients. »

    Augustin Vasquez-Lévi
    Président et fondateur, AOD Marketing

    Entrepreneur autodidacte


    Les termes référencements, analytique web et optimisation stratégique reviendront à de multiples reprises au cours de la discussion. Quelques savants mots-clés faisant partie du langage usuel d’Augustin et de sa douzaine d’employés, lesquels sont aujourd’hui établis dans un bureau de la rue Esplanade à Montréal. « Notre pratique, c’est en quelque sorte l’art de bien se faire voir sur le web, résume-t-il. Ma collègue Sarah et moi avons lancé AOD Marketing en 2009. Nous avions à ce moment travaillé pour à peu près tous les gros joueurs de l’industrie numérique. Et j’avais déjà de bons coups à mon actif, si je peux dire humblement. Je suis un autodidacte qui a toujours eu la fibre entrepreneuriale en lui. J’ai commencé dans la vente au tout début des années 2000, de chez moi, en important des vêtements du Brésil. Nous étions au tournant du millénaire, ce qui équivaut à dire que nous étions encore à l’âge de pierre du marketing numérique. J’ai appris les ramifications du métier et j’ai commencé à en faire profiter d’autres entreprises. »

    Qualité + référencement


    Des entreprises qui sont justement aujourd’hui reconnues pour avoir une magnifique visibilité sur le web. Le cas de Ricardo Média en fait partie. « Nous sommes très fiers de nos comptes clients, affirme Augustin. Celui de Ricardo nous tient à cœur, car il s’agit d’un cas d’exception sur lequel nous travaillons depuis déjà cinq ans. C’est connu : si vous avez déjà fait une recherche culinaire sur Internet, vous êtes immanquablement tombé sur la marque Ricardo sur Google. » Une visibilité qui ferait saliver n’importe quelle entreprise. Et comment on arrive à de tels résultats ? « C’est LA question, rigole Augustin. Mais je te préviens, il n’y a rien de magique.

    Si je résumais le tout à deux choses, je dirais que ça prend : 1) une bonne stratégie marketing numérique (ça c’est nous !) Et 2) un produit de qualité. Il y a une équipe de fou qui travaille chez Ricardo Média à St-Lambert, une équipe qui veille à temps plein à assurer les standards de qualité de la marque. Sans un produit de qualité, t’auras beau faire le meilleur référencement possible, ça ne donnera aucun résultat. »

    À l’assaut des influenceurs


    Augustin résume le référencement en un algorithme simple : « Plus on parle de la marque sur le web, plus Google le mettra en haut de la liste de tes recherches. Si tu possèdes un bon produit, il faut savoir comment faire parler de lui. Ça aussi, on s’en occupe. Nous avons des employés dont le travail est de contacter ce que nous appelons des influenceurs, soit des personnalités capables de faire parler de votre marque sur le web. Il faut créer les contacts, faire les bonnes associations, car ce n’est pas n’importe quel influenceur qui peut correspondre avec ta marque. Il faut être judicieux.

    Aussi, notre équipe s’assure-t-elle de donner une présence à nos clients sur des espaces de discussions. » Des forums ? « Non, pas des forums, corrige Augustin. Forum, c’est un terme qui fait vraiment trop 2006, si tu me permets gentiment (Rires !) Plutôt des sites comme Reddit qui permettent chaque jour à des millions de consommateurs d’aller se renseigner en ligne sur différents produits et différentes marques. En gros, la première chose que nous faisons est de bien comprendre les objectifs de notre client et de lui fournir les stratégies possibles pour les atteindre grâce au marketing numérique. Dès lors, nous devenons les architectes de l’ensemble des opérations. »