UTF-8
756fccea278383c6aa8bf3771b2e7dbfe5c9110583b6bc1eb0000b69e25669a94884de3923fa1dc29aa09a8b579250339d7c67813e34bd3284d27514311d95a4
  • 10 meilleures pratiques pour obtenir des revenus dans un OBNL

    On nous demande souvent ce que fait exactement le Concierge Marketing. C’est très simple, il vous aide à générer plus de revenus dans votre organisation. Mais ça veut dire quoi exactement?

    Pour le visualiser plus facilement, nous avons décidé de faire une première liste des 10 éléments qui composent nos champs d’interventions. Cela vous illustrera de quelle façon nous pouvons vous aider. Il faut garder en tête que chacun de ces aspects sont abordés sous l’axe des revenus. Pour nous, un champ d’expertise est une pratique pour laquelle nous avons développé un savoir-faire et avec laquelle nous pouvons vous aider à aller chercher de nouveaux revenus et maximiser ceux que vous avez déjà.

    1. Commandite


    Le terme commandite est associé très souvent aux revenus dans le milieu pluriel et événementiel. Pour plusieurs c’est naturel que des annonceurs soient intéressés aux projets et aux missions de vos organisations. Ce n’est pas toujours le cas et le marché devient de plus en plus difficile, sans compter l’apparition d’une foule de nouveaux demandeurs. Votre organisation a-t-elle ce qu’il faut pour aller chercher des commanditaires ? Nous vous invitons à visionner une conférence vidéo que nous avons donnée sur le sujet.

    2. Création de contenu


    Avec l’augmentation de l’importance donnée aux médias sociaux et au marketing électronique, la création de contenu est devenue un enjeu de plus en plus criant dans bon nombre d’entités. Il y a donc une place à prendre pour vos organisations de manière à ce qu’elles deviennent créatrices de contenu. Ce qui lui permettra d’engranger de nouveaux revenus en commercialisant ce contenu (Voir : 5 astuces pour faire de votre stratégie de contenu une source de revenus).

    3. Billetterie électronique


    La gestion d’inscription s’est modernisée de manière fulgurante depuis quelques années. Par contre, on trouve encore une vaste majorité d’organisations qui utilisent encore des billets papier. Bien peu ont des plateformes de payements en ligne. Pourtant, en les utilisant vous augmenterez les ventes, diminuerez les risques et surtout ferez un énorme gain en efficacité (Voir : Billetterie électronique, 7 raisons pour ne plus vous en passer).

    4. Connaissance de la clientèle


    Ici on attaque le point le plus sensible et le plus problématique de bien des OBNL : le manque de connaissance de leurs clients. Le premier constat que nous faisons dans l’ensemble de nos interventions, c’est que les gestionnaires n’ont pas de données complètes sur leurs différentes clientèles (interne et externe). Il est donc difficile de bien les servir, de bien communiquer et d’avoir une offre de produits et de services qui leur convient. (Voir : Connaissez-vous vos clients ?).

    5. Sociofinancement


    On le dit depuis longtemps, la technologie nous ouvre de nombreuses possibilités. Quel que soit la nomenclature, le socio- financement nous offre de nouvelles façons de pouvoir aller chercher de gros montants en rassemblant de petites donations ou de petits achats. (Voir : Le financement collaboratif ou participatif - « crowdfunding » - ou comment obtenir de nouvelles sources de revenus).

    6. Création de produits


    On ne se pose pas assez de questions avant de déployer un service, un produit, ou un nouvel événement. En manquant de réflexion et de profondeur, on se cause souvent bien du tort. Il faut donc déployer une énergie supplémentaire pour que les clients achètent ou participent. Un produit adapté est la finalité de plusieurs aspects : une bonne connaissance de sa clientèle, une stratégie adéquate et un bon plan de commercialisation.

    7. Tarification à paliers multiples


    Il est dangereux d’offrir un seul tarif pour un produit, un service ou un événement. On manque de belles opportunités en omettant d’aller chercher des revenus supplémentaires chez ceux qui sont prêts à payer plus. Faites attention ici, il faut quand même en offrir plus et créer de la valeur pour être en mesure d’offrir différents paliers tarifaires. Profiter de l’effet VIP pour améliorer votre situation financière.

    8. Stratégie de commercialisation


    C’est tellement commun de croiser des organisations qui gèrent leur commercialisation, leurs communications et leur marketing à la petite semaine, sans vision globale et à long terme. Cela entraine un rythme irrégulier dans les échanges. Sans compter qu’ils ne sont pas en mesure d’optimiser leurs présences médias. Être stratégique ça permet aussi de se doter d’un axe éditorial à l’intérieur duquel on détermine de quoi on va parler et comment on va le faire.

    9. Commercialisation événementielle


    2017 apporte son lot de nouveautés et de façons de faire. Si vos revenus dépendent en partie ou en majorité d’événements, vous devriez vous mettre à la page. Ayez plus de participants en intégrant la création d’événements attractifs qui sortent de l’ordinaire. Utilisez les médias sociaux et variez vos formules pour avoir plus de participants. Plus de gens présents, c’est plus de revenus et c’est plus intéressant pour les commanditaires.

    10. Commercialisation conjointe et élaboration de forfaits


    Les mousquetaires l’ont toujours dit : l’union fait la force. En mettant en place des forfaits avec des promoteurs œuvrant dans des milieux connexes, vous irez chercher des revenus supplémentaires. De plus, ça vous ouvrira aussi de nouveaux réseaux de commercialisation à l’intérieur desquels vous ferez parler de vous.

    Comme nous venons de l’illustrer, il y a fort à faire pour aller chercher plus d’entrées d’argent. De plus, contactez-nous pour vous aider à mettre en place des initiatives qui vous semble le plus adaptées pour votre organisation (nous avons un coffre à outils complet pour les gestionnaires d’OBNL).