• 8 bonnes raisons de mobiliser ses employés

    Nous le savons, la performance d’une organisation passe par la performance des employés. Et, plus un employé est mobilisé, plus il est performant. Des employés mobilisés sont donc des éléments clés dans l’équation qui mène votre entreprise vers la performance.

    À l’inverse, un employé démobilisé va contribuer à la baisse de la performance de votre entreprise. Un employé démobilisé peut coûter d’une à deux heures de productivité par jour (je vous invite à faire le calcul de l’impact financier dans votre organisation). Le statu quo n’existe donc pas. Il y a des impacts d’intensités différentes, mais ils sont soit positifs ou négatifs. Pourquoi un employé démobilisé coûte-t-il si cher?


    Parce qu’il génère des coûts collatéraux importants :

    1. Il nuit à la productivité des autres employés. Selon The Gallup Organization, 18% des employés démobilisés impact négativement le travail de ses collègues.

    2. L’employé démobilisé s’absente plus souvent et procrastine davantage. D’ailleurs, les entreprises ayant un indice de mobilisation très bas (dernier quartile) ont 37% plus d’absentéisme.

    3. Il génère une expérience client moins satisfaisante, donc moins fidélisante. Une différence de 10% sur les évaluations des clients entre les entreprises qui emploient des employés très mobilisés et celles qui emploient des employés démobilisés.

    4. L’employé démobilisé subit plus d’accidents de travail. Une différence de 48% entre les entreprises ayant un indice de mobilisation élevé (premier quartile) et celles ayant un indice très bas (dernier quartile).

    5. Il nuit à la crédibilité du gestionnaire et à l’adhésion aux valeurs de l’organisation. 69% des travailleurs estiment que des employés dont le rendement est médiocre sont quand même maintenus en poste.

    6. Il nuit aussi à la conservation d’un climat de travail sain puisqu’il est fréquent, mais à tort, que l’employé moins performant ne soit pas pris en charge comme il se doit par le gestionnaire. Cela génère alors un sentiment d’iniquité important envers les autres employés.

    7. Il vous fait perdre les bonnes ressources. Si vous gardez les mauvais employés, les bons employés partiront.

    8. Une fois, que l’employé n’est plus en poste, son remplacement génère des coûts importants. On parle d’une à trois fois le salaire, selon le secteur d’activité.


    Il y a plusieurs raisons qui font qu’un employé est démobilisé. Notamment, il peut ne pas occuper un poste qui fait appel pleinement à ses compétences, sentir que son travail n’est jamais reconnu comme il le devrait ou avoir un patron qui ne se positionne pas comme un coach et leader. Pour identifier là où le bât blesse dans votre organisation, trois éléments vous sont essentiels :

    • La mesure, puisque tout ce qui se mesure s’améliore. Les entreprises qui démontrent des niveaux de mobilisation élevés se mesurent de façon régulière et définissent des objectifs bien précis pour leurs enquêtes de mobilisation.

    • L’écoute permet d’établir des liens avec les employés et de connaître ce qui doit évoluer dans l’organisation. Selon une donnée d’Officevibe, le gestionnaire influence au moins 70% du niveau de mobilisation des employés.

    • Une équipe de gestion engagée et qui gère. Les gestionnaires doivent être aussi mobilisés que les employés, sinon plus! Ils sont un levier pour améliorer l’expérience des employés. The Gallup Organization affirme que 50% des employés quittent leur entreprise à cause de leur patron.

    Finalement, toujours selon cette source, les travailleurs démobilisés coûtent, à l'économie américaine, près de 350 milliards $ par année en perte de productivité. Les entreprises employant des ressources mobilisées sont 21% plus productives que celles où les employés sont démobilisés.

    Alors maintenant, n’attendez plus et misez sur vos employés mobilisés!

    Par Catherine Rousseau, HRM Groupe.